ATP

Nick Kyrgios, avec ou sans entraîneur?

Kyrgios
(©Getty Images)

Depuis le début de sa carrière, Nick Kyrgios semble ne pas souhaiter les services d’un entraîneur. Dans le tennis, il n’est pas rare de voir certains joueurs faire cavalier seul. Toutefois, ces périodes ont tendance à ne pas durer, et, souvent, ils retrouvent ensuite un entraîneur. L’Australien, lui, fait exception à la règle. Il a un temps travaillé avec Sébastien Grosjean en 2017, mais leur collaboration a rapidement pris fin.

Alors qu’il participait au tournoi de Tokyo, à l’occasion de la tournée asiatique, Kyrgios a déclaré au média australien Courier Mail qu’il avait embauché un nouvel entraîneur, soit James Cerretani. “James est mon entraîneur, aurait-il dit. Vous pouvez me citer.” Cerretani est un bon joueur de double, qui n’a jamais tenté sa chance en simple. En mai 2008, il a décroché son meilleur classement, figurant à la 48e place mondiale. Depuis quelques années, il est également entraîneur.

“Nous travaillons ensemble depuis longtemps à présentsurtout ces dernières semaines, a continué Kyrgios. Nous nous sommes beaucoup appelés, mais ici, à Tokyo, nous travaillons officiellement ensemble pour la première semaine. Ça se passe bien.”

Kyrgios dément sur Instagram

Les informations de Kyrgios étaient précises et rien ne laissait penser qu’elles n’étaient pas véridiques. À Tokyo, il était également inscrit en double, en compagnie de son présumé entraîneur, James Cerretani. Pourtant, il s’agissait d’une farce de l’Australien, qui l’a annoncé sur son compte Instagram, à la surprise générale.

“Parfait exemple de la presse, a-t-il écrit. On leur donne une information ridicule, et ils la relayent sans s’en soucier. Toute mon amitié à James Cerretani.” Ainsi, Kyrgios a de nouveau alimenté sa relation tumultueuse avec les médias. 

Cette farce ne lui a pas porté bonheur: le joueur a perdu au deuxième tour au Japon, face à Richard Gasquet. Il cède par conséquent sa place de numéro un australien au jeune Alex De Minaur, lui-même battu par Stefanos Tsitsipas. Par la suite, il s’alignera à Shanghai, toujours sans entraîneur.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut