Canadiens

Des jeunes encourageants en défensive

(C) NHL.com

Au début du mois de juillet, la direction du Canadien annonçait que Shea Weber avait été opéré pour une déchirure au ménisque du genou droit et qu’il serait absent pour une période de cinq à six mois. Dès lors, tout le monde s’entendait pour dire que le Tricolore, qui est déjà relativement faible à cette position, allait connaitre une saison atroce en défensive. Carey Price n’aurait qu’à bien se tenir.

Pourtant, le camp d’entrainement nous a offert du jeu encourageant. Trois jeunes membres de la brigade défensive ont réalisé de bonnes prestations : Victor Mete, Mike Reilly et Noah Juulsen.

Le premier disputera sa deuxième saison complète dans la LNH et, comme l’an dernier, il se démarque lors des matchs de pré-saison. En effet, Mete semble avoir gagné de la vitesse et sa belle vision du jeu permet à l’équipe de contrôler le disque lorsqu’il est sur la patinoire. Il ne cause pas beaucoup de revirements et peut aider l’équipe dans le secteur offensif. Il a obtenu trois points en trois matchs préparatoires.

De plus, il semble avoir développé une belle chimie avec Noah Juulsen. Celui-ci a donné ses premiers coups de patin dans la LNH en 2017-2018, ayant rejoint le club en fin de saison. Cette expérience semble avoir été bénéfique, car il semble fin prêt à occuper un rôle à temps plein dans le circuit Bettman. Il est fiable défensivement et effectue toujours de bonnes relances. Son aisance sur patins lui permet aussi de tirer son épingle du jeu, comme c’est le cas pour Mike Reilly.

Acquis du Wild du Minnesota à la date limite des transactions, Reilly fait partie de cette nouvelle génération de défenseurs mobiles. Âgé de seulement 25 ans, il pourra offrir du bon hockey pour plusieurs saisons. On cherche même les raisons qui ont poussé le Wild a abandonné aussi vite dans son cas.

Si Claude Julien décide de garder le duo Mete-Juulsen intacte, Reilly devrait compléter la première paire de défenseurs en compagnie de Jeff Petry en attendant le retour de Weber. Mention honorable à Xavier Ouellet qui a connu un excellent camp et qui pourrait brouiller les cartes dans la brigade défensive montréalaise.

Plus difficile pour les vétérans

Parlant de Jeff Petry, il a connu un camp plutôt ordinaire. Lors de la dernière rencontre, il a fait deux erreurs qui ont permis aux Maple Leafs de Toronto de marquer deux buts en infériorité numérique. Il est capable du meilleur comme du pire et il devra contribuer dans le secteur offensif pour être utile à l’équipe. L’an dernier, il a terminé au sommet des défenseurs montréalais avec une récolte de 42 points en 82 rencontres.

Même constat pour Karl Alzner qui devra se relever après une saison difficile. Si ça ne s’améliore pas, son contrat pourrait éventuellement être racheté. Le vétéran touchera 4,625 millions de dollars au cours des quatre prochaines années.

Jordie Benn a également connu un camp difficile. Il remettait souvent la rondelle à l’adversaire, n’assurait pas une bonne relance et semblait en retard sur le jeu. Tel qu’expliqué plus haut, il ne serait pas surprenant de voir Xavier Ouellet lui ravir son poste dans l’alignement partant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut