Plus +

La table est mise pour le championnat nord-américain d’ultimate

Brute Squad, championne de la saison régulière de USA Ultimate. Jessie Grignon-Thomas #27 de Trois-Rivières a eu impact important sur les résultats de l'équipe.

La saison des championnats est bien entamée. Après les Mondiaux 2018, les championnats canadiens et les Mondiaux U24 de l’hiver dernier, la table est maintenant mise pour la tenue des championnats nord-américains. C’est à San Diego Californie du 18 au 21 octobre que les meilleures équipes nord-américaines se retrouveront pour se disputer les grands honneurs. Sur les 700 équipes qui aspiraient à y prendre part, seulement 48 y prendront part dans les catégories mixte, féminine et open. Les dernières rondes de qualifications régionales se sont tenues en fin de semaine dernière un peu partout aux États-Unis.

Meilleur tournoi au monde ?

Les Mondiaux tenus au cours des dernières années ont confirmé que les Américains dominent le sport. Bon deuxième derrière cette domination est le Canada. Comme les championnats nord-américains regroupent ces deux nations, plusieurs conviennent qu’il est le tournoi le plus rehaussé du monde. La beauté de ce tournoi est qu’il soit tenu chaque année contrairement aux Mondiaux qui sont tenus soit aux 2 ans ou au 4 ans selon la formule.

Qualifications régionales

Mocking Bird, essentiellement composé de joueurs du Royal, a pris part aux qualifications régionales

Chacune des équipes a dû se qualifier dans sa région respective. Et chacune des régions avait un nombre prédéterminé de places disponibles dans chacune des catégories. À titre d’exemple la région du nord-est qui inclut le Québec, l’Ontario et une bonne partie de la Nouvelle-Angleterre avait 2 places open, 2 places féminines et 3 places mixtes. Mocking Bird du Québec a pris part aux qualifications régionales. L’équipe composée essentiellement de joueurs du Royal de Montréal a vu ses aspirations bloquées suite à une défaite contre Big Wrench du Massachusetts. V-Squad du Québec y a aussi pris part dans la division féminine.

Le nord-est très bien représenté

Ce sont Brute Squad de Boston et 6ixers de Toronto qui représenteront le Nord-Est dans le tournoi féminin. Dans le mixte, Snake Country et Slow White, toutes deux de Boston y prendront part avec Xist de New York. Dans l’open, PoNY de New York et Dig de Boston y seront. Ces derniers se sont qualifiés en défaisant coup sur coup deux équipes canadiennes, Phoenix d’Ottawa et Goat de Toronto. Selon plusieurs observateurs, les qualifications régionales du nord-est de la division open étaient le plus relevées de toutes les qualifications régionales.

Une Québécoise parmi l’élite bostonnaise

Jessie Grignon-Thomas de Trois-Rivières s’est forgé une place parmi Brute Squad de Boston. Grignon-Thomas s’est imposé dans l’alignement et a agi comme une force de frappe de l’offensive bostonnaise. Cette équipe sera classée au premier rang des 16 équipes qui prendront part au championnat.

Champions de la saison régulière

PoNY de New York tentera d’être la 2e équipe open à remporter la Triple Couronne.

Les gagnants de la saison régulière ont aussi été couronnés. Revolver de San Francisco, AMP de Philadelphie et Brute Squad Boston ont remporté la saison régulière dans leur catégorie respective (open, mixte et féminin).

Aussi à l’enjeu du championnat nord-américain est l’opportunité pour deux équipes de remporter la Triple Couronne. Cet honneur revient à l’équipe qui remporte les tournois US Open, le championnat Pro ainsi que le championnat nord-américain. PoNY de New York et Brute Squad de Boston y aspirent. Les deux seules équipes à avoir accompli l’exploit sont Revolver de San Francisco Revolver (2013, 2015 division open) et Mixtape de Seattle (2017, division mixte).

Trois équipes canadiennes

En plus des 6ixers de Toronto dans la division féminine, le Canada y sera représenté par Furious George et Traffic, toutes deux de Vancouver. L’équipe torontoise des 6ixers est une équipe jeune qui a à son actif un championnat canadien (2017). Elles chercheront à tirer avantage de leur vitesse et de leur athlétisme. Traffic est une habituée de ce tournoi, s’y étant qualifiée à plusieurs reprises au cours des dernières années. Furious George a connu ses heures de gloire dans les années 2000.

Plusieurs matchs de ce championnat seront diffusés en direct sur le web.

Grand Masters à Montréal

Tombstone a remporté les honneurs de la catégorie open Grand Master en fin de semaine dernière à Montréal.

Toujours lors de la fin de semaine dernière, Montréal accueillait le championnat nord-américain des Grands Masters (37 ans et + pour les femmes, 40 et + pour les ans hommes). L’événement avait lieu sur les terrains de l’hôpital Douglas à Verdun. La division open a été remportée par Tombstone composé de joueurs basés à Toronto, Ottawa et à Montréal. Nsom de Montréal s’est classé au troisième rang. Dans la division mixte, Still de Toronto a défendu son titre pour une troisième année consécutive.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut