Europe

Nations League | Le bilan des deux premières journées

Les deux premières journées de la Nations League sont maintenant complétées. Cette nouvelle compétition, mettant aux prises l’ensemble des nations européennes, nous a offert quelques surprises.

Des cadors se sont imposés, alors que d’autres ont entamé l’épreuve du mauvais pied. Retour sur ce qui a retenu l’attention dans la Ligue A de la compétition, celle-ci regroupant les meilleures nations de l’Europe.

Groupe A | La France au sommet sans convaincre

Alphonse Areola a sauvé la France a quelques reprises face à l’Allemagne. Sports.fr

  1. France (1-0-1) – 4 points
  2. Allemagne (0-0-1) – 1 point
  3. Pays-Bas (0-1-0) – 0 point

Les champions du monde en titre disputaient leurs deux premiers matchs depuis le Mondial de Russie.

Ils étaient confrontés à l’Allemagne d’entrée de jeu, un duel qui s’annonçait difficile. Subissant durant la majorité de la rencontre, les Bleus doivent un point à Alphonse Areola. Le portier a été intraitable devant la cage française. Il s’agissait de son premier match officiel en sélection. La rencontre laissait tout de même les amateurs sur leur appétit en vertue d’un score de 0-0.

Lors de leur seconde rencontre, ils ont battu les Pays-Bas par la marque de 2-1. Disputant un meilleur match que face aux Allemands, la France a définitivement pris l’avantage sur un but d’Olivier Giroud à la 75e minute. Il n’avait pas marqué depuis dix rencontres. Celui-ci lui permet de dépasser Zinédine Zidane au quatrième rang des meilleurs buteurs de l’histoire de la sélection française.

Groupe B | L’Islande à la traîne

Romelu Lukaku a marqué à deux reprises contre l’Islande. (C) Getty

  1. Suisse (1-0-0) – 3 points
  2. Belgique (1-0-0) – 3 points
  3. Islande (0-2-0) – 0 point

Après avoir surpris le monde du foot lors de l’Euro 2016 et de la Coupe du monde 2018, l’Islande semble être redescendue de son nuage. Les Islandais ont été dominés par la Suisse (6-0) et la Belgique (3-0) lors de deux rencontres où ils ont semblé à la traîne.

Ils prennent déjà un retard considérable face à deux adversaires coriaces et leur différentiel de -9 risque de jouer en leur défaveur pour le reste de la compétition. Pour ce qui est de la Suisse et la Belgique, tout devrait se jouer lors des rencontres entre les deux équipes.

Groupe C | Le Portugal l’emporte sans Ronaldo

André Silva a sonné la charge pour les Portugais. (C) AFP

  1. Portugal (1-0-0) – 3 points
  2. Pologne (0-0-1) – 1 point
  3. Italie (0-1-1) – 1 point

À la suite d’un verdict nul de 1-1 entre l’Italie et la Pologne, le jeu restait ouvert dans le Groupe C. Les Portugais en ont profité pour se glisser en tête grâce à une victoire de 1-0 sur les Azurris, et ce, sans la présence de Cristiano Ronaldo.

André Silva a sonné la charge pour la troupe de Fernando Santos, qui a dominé la rencontre. En effet, la Seleção a bénéficié de nombreuses occasions, mais un manque de finition leur a empêché de passer une fin de match plus tranquille.

En raison de cette défaite, l’Italie se retrouve au troisième rang du groupe. Cela n’aidera pas à faire taire les détracteurs de la sélection italienne, elle qui n’était pas parvenue à se qualifier pour la Coupe du monde 2018.

Groupe D | La Croatie ramenée sur terre

Marco Asensio a obtenu un but et quatre passes décisives en deux rencontres. (C) Goal.com

  1. Espagne (2-0-0) – 6 points
  2. Angleterre (0-1-0) – 0 point
  3. Croatie (0-1-0) – 0 point

Après une édition de la Coupe du monde plus que réussie, la Croatie a été dominée par l’Espagne lors de sa première rencontre de Nations League. La formation croate a subi un revers de 6-0 face à la Roja.

Pourtant, le sélectionneur Zlatko Dalić pouvait compter sur la présence de ses cadres, qui n’ont pas été en mesure de reproduire leurs performances magistrales de l’été. Grâce à cette victoire, l’Espagne prend la tête de ce groupe complété par l’Angleterre, ayant déjà battu les Anglais par la marque de 2-1 quelques jours plus tôt.

Marco Asensio a été le principal atout offensif de l’Espagne, cumulant déjà un but et quatre passes décisives en deux matchs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut