Canadiens

Une bonne transaction pour les deux équipes

(C) AFP (Suzuki)

C’est fait. Max Pacioretty n’est officiellement plus un membre des Canadiens de Montréal, alors qu’il a été échangé aux Golden Knights de Las Vegas. Le numéro 67 quitte la métropole québécoise plus de onze ans après avoir été repêché par le Bleu-Blanc-Rouge.

En retour, les Canadiens mettent la main sur Tomas Tatar, Nick Suzuki et un choix de 2e ronde au repêchage 2019. Dans les circonstances, il s’agit d’une excellente transaction, et ce, pour tous les partis concernés.

Suzuki : un futur joueur de premier-plan

Bien que l’arrivée de Tomas Tatar peut être intéressante dans l’éventualité où il relançait sa carrière à Montréal, la pièce maîtresse de cette transaction est l’espoir Nick Suzuki.

Choix de première ronde (13e au total) en 2017,  Suzuki a démontré de très belles choses chez les juniors. En trois saisons avec les Colts de Barrie, il a obtenu 234 points en 192 rencontres. Plusieurs analystes croient qu’il pourrait se tailler un poste dans le circuit Bettman dès cette année, surtout en raison du manque flagrant de profondeur à la position de centre chez les Canadiens.

Si ce n’est pas le cas, il évoluera avec Barrie pour une dernière saison et s’alignerait fort probablement avec la sélection canadienne lors du Championnat mondial junior.

À la suite de son acquisition, le Tricolore compte maintenant sur une banque d’espoirs relativement intéressante au poste de centre :

  • Jesperi Kotkaniemi
  • Ryan Poehling
  • Nick Suzuki
  • Jacob Olofsson
  • Jake Evans

Comme Suzuki devrait seulement atteindre son plein potentiel dans plusieurs années, nous devrons attendre quelques saisons avant de bien évaluer le retour obtenu. Toutefois, dans les circonstances, alors que le débat autour de l’ex-capitaine était devenu une affaire publique, on peut conclure que Marc Bergevin a réalisé une bonne transaction, et ce, pour le bien de son équipe.

Une bonne affaire pour les Golden Knights

Cette transaction fera également l’affaire des Golden Knights de Vegas. Ils se débarrassent du lourd contrat de Tomas Tatar, qui avait déçu à la suite de son acquisition. Lors de la dernière date limite des transactions, le Tchèque avait été obtenu en retour de trois choix au repêchage.

Seul le temps dira s’ils regretteront la perte de Suzuki, mais, pour l’instant, ils mettent la main sur un buteur d’au moins 30 buts par saison. De plus, en le signant pour 28 millions de dollars sur quatre ans, ils s’assurent de conserver les services de l’Américain pour plusieurs années.

Cette acquisition montre aussi que les Golden Knights visent encore les sommets de la LNH et qu’ils ne sont pas rassasiés de leur parcours exceptionnel de l’an dernier. Seront-ils tentés d’ajouter un défenseur élite comme Erik Karlsson à leur formation afin d’être considérés comme des aspirants à la Coupe Stanley? Ça reste à voir.

N’empêche que Vegas n’a pas acquis le numéro 67 à ce prix pour se contenter de performances passables. On veut gagner tout de suite et maintenant. Sans cela, cette transaction pourrait s’avérer être un échec sur toute la ligne pour la formation du Nevada.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La 4e étoile de la semaine : Nick Suzuki - Surlebanc.ca

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut