Baseball

Les conséquences des réseaux sociaux

marketwatch.com

Ceux qui suivent le baseball majeur religieusement ont pu être témoins ces dernières semaines de différentes controverses tirant leur origine des réseaux sociaux.

La génération des jeunes d’aujourd’hui et celle qui la précède sont en grande majorité actifs sur les réseaux sociaux. Ces médiums les aident à donner leur point de vue de façon régulière sur la place publique, à publier des moments de leur vie et aussi à garder contact avec une multitude de personnes. Toutefois, le fait d’être derrière un écran et de publier un message ne confère aucun anonymat ni aucune immunité à la critique.

gannett-cdn.com

C’est ainsi que quelques athlètes ont été victimes de leurs propres publications passées ces dernières semaines. Tout a commencé avec le releveur Josh Hader des Brewers de Milwaukee. Choisi en tant que recrue au match des étoiles, Hader était parmi l’un des meilleurs releveurs cette saison. Lorsqu’il est monté au monticule, plusieurs internautes ont eu la fâcheuse idée d’aller fouiller dans son compte Twitter. Ils y ont trouvé des gazouillis racistes et homophobes. Ces ‘’tweets’’ étaient vieux de sept ans alors qu’il n’était encore qu’un adolescent. L’athlète a vite été informé après sa sortie de la partie et la gestion de crise s’est immédiatement mise en branle. Il a présenté ses excuses avec beaucoup d’émotion aux fans de Milwaukee mais surtout à ses coéquipiers, la plupart venant de diverses origines.

La deuxième victime a été le lanceur Sean Newcomb des Braves d’Atlanta. La situation s’est déroulée lorsqu’il n’était qu’à un retrait d’un match sans point ni coup sûr. Quoiqu’il n’ait pu réussir l’exploit, le jeune lanceur avait tout de même eu son moment de gloire en étant si près d’accomplir ce qu’aucun lanceur des Braves n’avait fait depuis 1994. Puisqu’il était sous les projecteurs, des internautes sont également allés fouiller dans son passé pour y trouver des messages homophobes. Informé de la controverse, Newcomb s’est empressé de s’excuser après la rencontre. Très dommage qu’une aussi belle performance n’ait été ternie par des relents du passé.

 

si.com

Le troisième qui a été emporté par cette tempête fut l’arrêt-court Trea Turner des Nationals de Washington. Lui non plus n’aurait pas fait attention lorsqu’il était plus jeune et aurait publié divers messages offensants. Lorsque cette histoire a été couverte par les médias, il a tenu à présenter ses excuses aux fans, à ses coéquipiers et à l’organisation des Nationals.

Nous vivons dans une démocratie où l’on prône la liberté d’expression. Autant au Canada qu’aux États-Unis, chacun est libre d’exprimer ses pensées et ses opinions. Néanmoins, lorsque nous représentons une organisation ou bien une entreprise nous traînons avec nous tout notre bagage antérieur y inclus nos écrits, nos paroles et nos vidéos sur les réseaux sociaux. Il est donc primordial de toujours bien peser ses mots. Dans le cas des franchises de sport, d’autres facteurs sont également en jeu. Si des fans de l’équipe ne sont pas en faveur d’un comportement d’un athlète, ils pourraient bien boycotter l’organisation. C’est la dernière chose que les propriétaires de franchises désirent.

Si les déclarations que nous faisons sur la nouvelle place publique que sont devenus les réseaux sociaux, sont offensantes, dénigrantes ou ne représentent pas les valeurs de l’entreprise pour laquelle nous travaillons, plusieurs malheurs peuvent s’abattre sur nous. Si vous êtes une personnalité publique ou que vous avez une certaine notoriété, certains pourraient prendre un malin plaisir à faire de votre vie un enfer.

Un conseil aux athlètes qui ont espoir de devenir pro un jour : faites le ménage de vos comptes de réseaux sociaux. Nous avons tous étés jeunes et nous avons tous pu avoir des moments d’égarement où nous ne nous sommes pas distingués par l’intelligence de nos commentaires. C’est triste qu’aujourd’hui il y ait des gens qui cherchent les moindres petits détails pour rendre la vie des autres misérable. Ce petit ménage vous permettra de dormir la tête un peu plus tranquille sachant que votre passé ne pourra plus revenir vous hanter.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut