Royal de Montréal

Victoire en prolongation du Royal à Ottawa

Le #3 du Royal Philippe Bisson qui effectue un attrapé à ras-le-sol lors du match remporté par Montréal à Ottawa vendredi dernier. Crédit - Gaétan Dussault Photo

Pour une deuxième fois cette saison, le Royal a défait les Outlaws à Ottawa en prolongation par le pointage de 27 à 26. Le match a été chaudement disputé, les deux équipes s’étant échangé l’avance à 7 reprises au cours du match. C’est finalement Arsenault #13 qui a tranché le débat en inscrivant le point gagnant en prolongation d’une passe de Cabot #33.

Rivalité et enjeu

La rivalité entre Montréal et Ottawa offre toujours de bons spectacles. L’enjeu de ce match était pour le Royal de s’accrocher dans la course aux séries de fin de saison. Pour Ottawa, on tentait de relancer la saison qui n’a pas été à ce jour à la hauteur des espérances.

Ottawa est reconnu pour sa ligne offensive. Les frères Alexander, les frères Loiseau ainsi qu’Alec Arsenault ont su mener le jeu offensif. Ottawa souffre par contre depuis quelques saisons d’un manque de profondeur défensive. De l’autre côté, la ligne offensive montréalaise cherche encore son rythme à la mi-saison.

Les deux lignes offensives ont mené la charge en inscrivant plusieurs points complétés en quelques passes par le jeu long.

Plan de match

Le plan de match de l’équipe d’entraîneurs du Royal était simple; il n’y avait pas de plan de match ! Les entraîneurs ont demandé aux joueurs de se faire confiance et de faire ce qu’ils savent bien faire. Toutefois, considérant la tenue douteuse de la ligne offensive au cours des dernières semaines, les entraîneurs avaient préparé plusieurs combinaisons de joueurs qui seraient affectés en offensive. Résultat: Burden #98 et Genest #17, habituellement en défensive, ont joué majoritairement en offensive tandis que Voelpel #8 et Cabot #33 ont transigé de l’offensive à la défensive. Vogel #32 quant à lui a bougé aussi de la défensive et a retrouvé son compatriote Bonnaud #44 et Quinlan #81 sur la ligne offensive.

Vallée et Voelpel performent

Mike Voelpel #8 a très bien répondu alors qui a transigé de l’offensive à la défensive du Royal vendredi dernier. Crédit – Royal de Montréal

Après le match, Vallée #95 nous a confié que le Royal avait probablement joué son meilleur match cette saison. « La O-line livrait la marchandise. La D-line exerçait beaucoup de pression. On savait qu’elle allait générer des bris. Même lorsqu’on tirait de l’arrière, la confiance restait. » Vallée, qui connaît toujours beaucoup de succès contre Ottawa, a été nommé le joueur le plus utile de son équipe. Il a inscrit 5 points en plus de 2 passes pour le point et de 2 défensives.

Vallée a aussi tenu à souligner la capacité d’adaptation de ses coéquipiers. Il a entre autres mentionné le travail de Voelpel en défensive. Le grand américain a connu une excellente saison l’an dernier en dominant la zone de point adverse lors des batailles aériennes. Toutefois, à l’image de la ligne offensive, il semblait se chercher cette saison. Il a répondu au défi du dernier match de très belle façon en effectuant 4 défensives et en inscrivant 2 points.

Meilleur match cette saison

Toujours aux dires de Vallée, le Royal aurait joué son meilleur match de la saison. « Il reste des choses à améliorer, mais on progresse. » Le vétéran Vogel aurait aussi avoué qu’il y a longtemps qu’il n’avait pas eu autant de plaisir à jouer.

Le plaisir que les joueurs ont eu au cours de ce match est une belle façon d’entamer la deuxième moitié de saison. Avec une fiche de 4-4 et 6 matchs à jouer, le Royal aura besoin de tous les éléments positifs pour se tailler une place en série.

L’Empire de New York

L’adversaire du Royal samedi prochain sera l’Empire de New York (4-2). La machine défensive new-yorkaise a concédé moins de 20 points par matchs cette saison (contre 24 pour le Montréal). Les frères Drost (Mike #16 et Ryan #80) ont inscrit à eux seuls 17 défensives cette saison. Plusieurs autres joueurs seront à surveiller; Alloro #6, Jagt #69 et Garvey #24 devraient mener la charge en offensive. En défensive, en plus des frères Drost, Babbitt #89 est dominant, mais a été ralenti par des blessures cette saison. Autres joueurs à surveiller; #82 Brownlee qui est utilisé à toutes les sauces et Kittredge #50 qui, malgré qu’il soit moins dominant qu’auparavant, demeure une menace constante.

Deux femmes en uniforme ?

L’empire est la seule équipe de la division Est à avoir inscrit non pas seulement une, mais bien deux femmes dans son alignement. Lauren Doyle #32 et Alexi Zalk #22 ont pris part à deux matchs chacune cette saison. Elles cumulent 48 points joués et ont inscrit 2 passes pour le point et 2 points au total au cumulatif. Advenant qu’une des deux ou les deux soient en uniforme samedi prochain, elles seraient les premières joueuses pros à jouer à Montréal.

Webdiffusion et parité

Le match de samedi prochain sera le match de la semaine de l’AUDL. Il sera en conséquence diffusé en direct sur le web par l’entremise de Stadium. Le choix de ce duel comme match de la semaine démontre l’importance de l’enjeu pour l’après-saison des deux équipes. L’offensive montréalaise sera rudement mise au défi par l’étouffante défensive homme-à-homme des New-Yorkais.

L’AUDL avait choisi la semaine dernière le duel opposant Toronto à DC, remporté en prolongation par DC. Ces choix de match de la semaine par l’AUDL mettent bien en valeur la parité de la division Est. Des 22 matchs joués dans l’Est (excluant les matchs extradivisions), 15 matchs (68%) se sont soldés avec un écart de 4 points ou moins. Pour Montréal, 1 seul match s’est dolé par un écart de plus de 4 points (défaite vs Philadelphie 26-21) et deux ont nécessité une prolongation.

Plus serré que jamais

Ça devait arriver; Toronto (8-1) a finalement concédé une victoire cette année lors de leur passage à DC. Le Breeze (5-4-1) a gagné par un seul petit point 25-24. Il aura fallu une prolongation et un impressionnant taux de passes complétées de 97% pour que le Breeze gagne. Cette victoire de DC accentue l’importance des matchs pour Montréal (4-4) vs New York (4-2). Montréal a défait le Breeze lors des affrontements plus tôt en saison. Ces victoires pourraient avantager Montréal advenant un bris d’égalité pour l’accès aux séries.

Pendant ce temps, Philadelphie (4-5-1) s’accroche toujours à la course aux séries grâce à leur victoire dans le match extradivision les ayant opposés à Pittsburgh. Avec leur défaite face à Montréal, les chances d’Ottawa (2-7) de faire les séries sont maintenant pratiquement nulles. À la mi-saison, 5 équipes sont encore dans la course pour les 2 places encore disponibles en séries.

Prochain rendez-vous avec le Royal sera samedi le 16 juin à 18h00 au Centre Claude Robillard. Compte tenu de la logistique qu’exige la webdiffusion, on nous avise que le match débutera à 18h00. Avis aux retardataires !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut