Basketball

Mission impossible pour LeBron et les Cavaliers?

Neuf mois suivant le début de la campagne 2017-2018, la finale débute enfin. Pour la quatrième occasion consécutive, les Cavaliers de Cleveland et les Warriors du Golden State se disputeront le Larry O’Brien. Les Warriors étant largement considérés comme les favoris, c’est à se demander si les Cavaliers ont réellement une chance de l’emporter. LeBron et les siens se retrouvaient donc à Oakland hier pour le match #1, qui a su confirmer ce que tous redoutaient : un troisième titre en quatre ans pour la troupe de Steve Kerr.

« I thought we were ahead.»

4.7 secondes au cadran. Les Cavaliers n’étaient qu’à 4.7 secondes de créer l’un des plus gros revirements de situation de la NBA en volant la première rencontre de la finale.

George Hill s’amène à la ligne de lancers francs et réussit son premier lancer, 107–107. Hill est à 82% dans une telle situation. Les Cavs don’t confiants, les 49 points de LBJ à ce moment ne seront pas en vain. Malheureusement, Hill rate son lancer, mais J.R. Smith s’empare du rebond offensif.

4.7 secondes.

On pourrait croire qu’il tenterait quelque chose, un lancer, une passe… quelque chose! Cependant, l’Oracle Arena restait muet devant Smith dépassant la ligne de lancers francs puis l’arc, pour ensuite ignorer LeBron, seul en appui. Finalement, la menace s’estompe alors qu’il effectue une passe trop tardive pour essayer un lancer. Les dernières secondes du temps réglementaire se sont ainsi écoulées.

J.R. Smith qui revient derrière l’arc après avoir attrapé le rebond offensif à 4.7 secondes de la fin du match.

Alors que LeBron le fixe, manifestement mystifié par l’incompétence de son coéquipier, Smith le regarde et lance la phrase la plus stupide de la saison.

“I thought we were ahead.”

En effet, avec 4.7 secondes restantes au match, Smith n’a pas cru pertinent de jeter un coup d’œil au tableau des points.

Un champion.

Cinq minutes plus tard et après une domination des Warriors en prolongation, les Cavaliers s’inclinaient 124 à 114.

LeBron James: seul au monde chez les Cavaliers

51 points, 8 rebonds et 8 aides.

Je répète.

51 points, 8 rebonds et 8 aides. Le King devient seulement le sixième joueur de l’histoire à inscrire plus de 50 points lors de la finale, mais le premier à essuyer une défaite dans de telles circonstances.

Difficile d’avoir un tableau plus clair. Les Cavaliers sont insuffisants et même les efforts surhumains de LeBron ne sauront les sauver contre les champions régnants. Même Steve Kerr, un ancien coéquipier de Jordan, lançait des fleurs à LeBron suite à sa performance.

« They have a guy who is playing basketball st a level I’m not sure anybody’s ever seen before. »

Mais encore une fois, la réputation de LeBron et son potentiel statut en tant que meilleur joueur de tous les temps est compromis par ses piètres coéquipiers. Quand même, petit shout out aux 21 points et 13 rebonds de Kevin Love.

Du côté des Warriors

Chez le Golden State, le quatuor d’étoiles a livré la marchandise, mené par les 29 points de Curry. Malgré ses 26 points, Durant a connu un match difficile en offensive, n’enregistrant que 36.4% dans la zone peinte et 14.3% derrière l’arc. Les quatre joueurs ont joué plus de 45 des 53 minutes.

À dimanche

Le prochain rendez-vous est dimanche, toujours au Oracle Arena. On peut s’attendre à une excellente rencontre de Durant, qui voudra faire oublier la dernière, et de James, parce que c’est James. Un second revers pourrait s’avérer fatal pour les Cavaliers, qui risqueraient le blanchissage lors de la quatrième rencontre, à domicile.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut