Basketball

Un duel au sommet

(C) MM

Here we go. À l’issue de 82 matchs de saison régulière et de trois tours éliminatoires, les Cavaliers de LeBron James affrontent pour la quatrième fois d’affilée les Warriors de Stephen Curry et de Kevin Durant pour une série qui s’annonce palpitante.

À quelques heures du match #1, qui se déroulera dans l’Oracle Arena de Golden State, revenons sur les points essentiels concernant ces deux rivaux. Switch on the lights, let’s go!

Parcours des deux équipes lors des séries 2018

Cavaliers de Cleveland

  • Premier tour : victoire contre les Pacers d’Indiana (4-3)
  • Deuxième tour : victoire contre les Raptors de Toronto (4-0)
  • Finale de conférence : victoire contre les Celtics de Boston (3-4)

Les séries éliminatoires de Cleveland, exceptée contre Toronto, ont été compliquées. Rentrant directement dans le vif du sujet avec une première alerte contre un Victor Oladipo en état de grâce, Cleveland a eu très peur durant toute la série contre les Pacers. Puis, il y a une semaine, ce fut aussi compliqué contre Boston. Sauf que LeBron James reste LeBron James…

Malgré toute la volonté des jeunes Celtics, rien ne pouvait l’empêcher d’atteindre une huitième finale de suite. En moyenne, il a obtenu 37 points, sept rebonds et huit passes par rencontre.

Golden State Warriors

  • Premier tour : victoire contre les Spurs de San Antonio (4-1)
  • Deuxième tour : victoire contre les Pelicans de New Orleans (4-1)
  • Finales de Conférence : victoire contre les Rockets de Houston (3-4)

Golden State avait envie de montrer que leurs trois finales de suite n’étaient pas dues au hasard et ces séries le prouvent une nouvelle fois. Solides jusqu’au bout, même quand Houston menait 3-2, Golden State a été admirable de solidité. La formation de l’Ouest débute la série avec le statut de favori pour soulever le trophée Larry O’Brien.

La bataille des deux géants

Icône des Warriors en séries, Kevin Durant n’a jamais eu autant de responsabilités avec Golden State. L’ancien joueur du Thunder d’Oklahoma City a été chargé de porter ses coéquipiers sur ses épaules face à San Antonio en l’absence de Steph Curry. Malgré des contre-performances sur certains matchs, Durant a su assumer son rôle de meilleur joueur des Warriors et il en aura besoin tant l’homme qu’il affronte est dangereux.

Jamais trois sans quatre? – Surlebanc.ca

Pour une quatrième année consécutive, les Cavalier ainsi que les Warriors se disputeront le Larry O’Brien. Leurs parcours ont cependant été plus ardus que les années précédentes, les deux équipes ayant défait leurs adversaires à la septième rencontre de leur finale de conférence respective

En effet, cet homme n’est autre que le meilleur joueur du monde, soit LeBron James. Au sommet de son art, le natif d’Akron a porté une équipe défaillante du début à la fin, incarnée par un Kevin Love inconstant et un J.R Smith à la limite du risible. Pourtant, malgré des coéquipiers qui ne performent pas, il permet à l’Ohio de rêver d’un deuxième titre, même si la tâche s’annonce très compliquée.

Qui est le favori?

La réponse est claire. Le favori est Golden State, de très loin. Regardons le cinq de départ de chaque équipe; Golden State compte quatre joueurs étoiles réguliers et solides dans son équipe, alors que Cleveland n’en a que deux, dont un ne signant que très rarement des bonnes performances. Le rapport de force est clairement en faveur des joueurs de la Californie, peut-être plus encore par rapport à l’année dernière.

Y-a-t-il réellement un suspense?

Oui, sans doute. Les Cavs ont su montrer du sérieux en séries comme le démontre le 4-0 infligé à Toronto. Si Kevin Love, J.R Smith et consorts jouent sérieusement, alors les Dubs devront sortir le meilleur d’eux-mêmes.

Cleveland l’attend au tournant

Tristan Thompson : Capable du meilleur (le match #7 contre Indiana) comme du pire (la saison régulière en général), TT a la capacité de contrer les assauts de Draymond Green et de Zaza Pachulia.

Golden State l’attend au tournant

Klay Thompson : Légèrement en retrait au début, Klay s’est progressivement réveillé et est devenu un danger, comme il l’a toujours véritablement été. Le Splash Brother devra profiter des faiblesses défensives au tir comme Victor Oladipo, Bojan Bogdanović et Jason Tatum ont exploité pour marquer et freiner les ardeurs des champions 2016.

Prédiction

Golden State devront faire attention à des Cavs capables de surprendre. Si ces mêmes joueurs ressortent la qualité de jeu présentée face aux Raptors, alors la série s’annonce palpitante. On peut s’attendre à ce que Golden State s’impose en cinq rencontres. Bonne finale!

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut