Autre

The Mountain officiellement l’homme le plus fort du monde, Caron 5e

Crédit photo: Julian Howard

Après six ans sur le podium, Hafthor Julius Bjornsson a finalement réussi à obtenir la victoire au World’s Strongest Man. L’Islandais, qui joue The Mountain dans la populaire série Game of Thrones, s’est facilement imposé lors du tournoi, tenu aux Philippines. Mateusz Kieliszkowski et Brian Shaw ont complété le top 3.

Jour 1: Bjornsson prend l’avance

Après une victoire de Kieliszkowski lors de la marche du fermier, Bjornsson et Shaw ont récupéré l’avantage lors du soulevé de terre. Les dix finalistes devaient soulever une jeep de 840 livres pour un nombre maximal de répétitions en une minute. Le Québécois Jean-François Caron, reconnu pour ses succès dans cette épreuve par le passé, a établi la marque à battre: 11 répétitions. Bjornsson a cependant réussi à en récolter 12, tout comme Shaw. L’Américain, qui avait terminé deuxième à la marche du fermier, était donc en tête après deux épreuves.

Or, lors de la troisième épreuve, le overhead press, Bjornsson a récolté une importante victoire. The Mountain a été le seul à soulever une charge phénoménale de 452 livres dans la chaleur de Manille. Pendant ce temps, Shaw ne réussissait que 419 livres.

Après une journée, et la moitié de la compétition, Bjornsson avait donc une avance de 2,5 points sur son rival américain. Martins Licis et Mateusz Kieliszkowski suivaient quelques points derrière, avec Caron complétant le top 5.

Jour 2: Le Viking concrétise son titre

Pour la première épreuve du dimanche, les athlètes devaient tirer un autobus sur une distance de 25 mètres. Les neuf finalistes ont facilement réussi la tâche, les temps des meneurs étant excessivement serrés: Moins d’une seconde séparait les quatre premiers! Kieliszkowski s’est imposé par un dixième de seconde sur Bjornsson, avec Shaw au quatrième rang.

L’avant-dernière épreuve, le méli-mélo, a fait vivre des souvenirs aux amateurs. Les objets soulevés rappelaient beaucoup ceux qui faisaient partie des compétitions lors des années 1990 – mais en plus lourd, évidemment. Johan Els, de l’Afrique du Sud, a établi une solide marque à battre, soit 34,12 secondes. La dernière paire d’athlètes, Bjornsson et Kieliszkowski, auraient fort à faire pour se mesurer à Els.

31,22 secondes et une autre victoire pour Bjornsson. Ainsi, son avance serait de 5,5 points en arrivant à la dernière épreuve, les pierres d’Atlas.

Cette discipline a souvent vu des duels épiques pour le titre, mais ce ne serait pas le cas cette année, l’avance de Bjornsson étant trop colossale. Seul Johan Els a réussi à soulever la cinquième pierre dans le temps réglementaire, alors que Bjornsson ne faisait que le nécessaire pour confirmer sa première conquête du titre de l’homme le plus fort du monde.

Des athlètes fiers derrière

Bjornsson est évidemment content de l’issue du tournoi, mais il n’est pas le seul homme fort à être satisfait. Mateusz Kieliszkowski, au deuxième rang, n’a que 24 ans et son potentiel est évident. Le Polonais pourrait bien soulever le trophée au cours des prochaines années. Un autre jeune homme, Martins Licis, a terminé au quatrième rang.

Jean-François Caron, l’homme le plus fort du Canada depuis les sept dernières années, a quant à lui récolté un top 5 pour la troisième année consécutive. Caron peut certainement être content de ce résultat, surtout après une blessure lors des qualifications. Il s’agissait d’une sixième finale en carrière pour le Québécois.

Johan Els (6e), Matjaz Belsak (7e) et Robert Oberst (8e) ont récolté leurs meilleurs résultats en carrière lors de la compétition.

Les quadruples champions Brian Shaw et Zydrunas Savickas n’ont pas réussi à revenir au sommet, mais ils peuvent être fiers de leurs efforts. Shaw a atteint le podium malgré la naissance de son fils aux États-Unis en fin de semaine, alors que Savickas a dû abandonner sa 12e finale en carrière en raison d’une blessure.

Les résultats de la compétition

  1. Hafthor Julius Bjornsson (ISL) – 51,5
  2. Mateusz Kieliszkowski (POL) – 45
  3. Brian Shaw (É-U) – 44
  4. Martins Licis (É-U) – 38,5
  5. Jean-François Caron (CAN) – 35
  6. Johan Els (AfS) – 30
  7. Matjaz Belsak (SLO) – 27,5
  8. Robert Oberst (É-U) – 21,5
  9. Konstantine Janashia (GEO) – 21
  10. Zydrunas Savickas (LTU) – 9

Pour tous les résultats: https://bit.ly/2qVMhh4

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut