Tennis

L’incroyable semaine d’Elise Mertens

Elise Mertens
(©@elise_mertens sur Twitter)

À Lugano, Elise Mertens a parfaitement débuté sa saison sur terre battue. Tête de série numéro deux, la Belge a non seulement glané le titre en simple, mais également en double. Elle a d’abord battu Aryna Sabalenka par la marque de 7-5 et 6-2, avant de retrouver Kirsten Flipkens, sa partenaire, pour jouer la finale du double. La paire belge s’est imposée face à Sabalenka et Lapko, en deux manches rapides de 6-1 et 6-3.

Un début de saison en dents de scie

Classée 35e en janvier, Elise Mertens a connu un premier mois très performant. La Belge a remporté un titre à Hobart, avant d’atteindre les demi-finales à Melbourne. Ces résultats lui ont permis de se faire une place au sein du Top 20. Toutefois, elle a ensuite eu du mal à enchaîner. À Doha, Dubaï, Indian Wells et Miami, Mertens a connu des défaites rapides, ne dépassant jamais le deuxième tour. À Lugano, elle semble enfin avoir retrouvé de meilleures sensations.

À vue d’œil, son parcours lors du Samsung Open ne paraît pas des plus compliqués. Aucune tête de série à affronter, et une finale face à la 61e joueuse mondiale. Pourtant, la réalité en a été tout autre. En effet, le tournoi a subi de nombreuses perturbations météorologiques. Alors qu’elle affrontait Marketa Voudrousa, la tenante du titre, au second tour, le match de Mertens a été interrompu. Elle n’a pu le finir que trois jours plus tard. Par conséquent, la tête de série numéro deux a été forcée de disputer deux tours le samedi. Deux rencontres en trois manches, auxquelles il faut ajouter un match de double. La Belge aura donc passé plus de six heures sur le court, la veille de la finale.

Une finale maîtrisée

(©Elise Mertens sur Instagram)

Dimanche, Mertens retrouvait Aryna Sabalenka, qui a connu les mêmes conditions difficiles. La Biélorusse disputait sa deuxième finale sur le circuit WTA, après une défaite à Tianjin en 2017. Présentement 61e mondiale, Sabalenka est en pleine progression. Face à Mertens, elle a montré ses qualités, mais également ce qu’elle doit encore améliorer. Dans la première manche, la Belge a été la première à prendre l’ascendant, en brisant à 3-1. Toutefois, Sabalenka a utilisé son puissant revers pour refaire son retard dans la foulée. Les deux joueuses ont ensuite fait jeu égal jusqu’à 5-5. Souhaitant éviter le jeu décisif, Mertens a alors fait preuve d’expérience pour prendre le service adverse. La Belge a ensuite conclu la manche au service (7-5).

Dans le second set, Sabalenka a moins bien tenu la cadence. Agressive, elle a réalisé 24 coups gagnants, presque trois fois plus que son adversaire (9). Toutefois, la Biélorusse a également été l’auteure de 35 fautes directes. Ce sont ces erreurs qui ont profité à la 20e joueuse mondiale. Dans le premier jeu, Sabalenka a commis une double faute, qui a permis à Mertens de briser. En tête, la Belge a ensuite pris le contrôle du match. Elle n’a offert aucune opportunité à Sabalenka, et a parfaitement servi pour remporter le titre.

Il s’agit de son premier titre en Europe, après un doublé à Hobart. Après la rencontre, Mertens a partagé sa joie d’avoir survécu aux conditions difficiles: « Je suis ravie de m’en être sortie les jours précédents, car ce n’a pas été facile. Aujourd’hui c’était un très bon match et j’espère que tout le monde a apprécié. » Plus économe, mais aussi plus juste (seulement 7 fautes directes), Mertens a adopté une stratégie payante. « Sabalenka est très puissante et elle a un très bon service, donc j’ai essayé de jouer profond et agressif. Je l’ai fait bouger constamment et j’ai joué mon jeu, en essayant de toujours remettre une balle de plus dans le court. » (WTA)

Mertens obtient son meilleur classement

Quelques heures après avoir remporté son troisième titre WTA en carrière, Mertens était de retour sur le court pour tenter d’ajouter un quatrième titre en double à son palmarès. Associée à Kirsten Flipkens, elle affrontait Vera Lapko et… Aryna Sabalenka. La paire belge a facilement battu les Biélorusses, par la marque de 6-1 et 6-3. Sur Twitter, Mertens a partagé son bonheur grâce à ces deux nouveaux sacres:

Après une finale à Istanbul l’an passé, la Belge confirme ainsi que son jeu s’adapte particulièrement bien à la terre battue. Cette excellente semaine lui a permis de devenir la nouvelle 17e joueuse mondiale, son meilleur classement. Elle s’inscrit ainsi comme l’une des menaces de la saison sur terre. En fin de semaine, elle retrouvera Flipkens et Alyson Von Uytvanck pour prendre part à la rencontre de Fed Cup qui opposera la Belgique à l’Italie.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut