Football

Profils de recrues : Tremaine Edmunds

Getty images

Cette série d’articles se concentre sur certaines recrues convoitées. Elle a pour but d’en apprendre plus sur ces joueurs en vue du repêchage de la NFL, le 26 avril prochain.

Âgé de seulement 19 ans, Tremaine Edmunds devrait être le premier secondeur sélectionné à Dallas. Bien qu’il soit un monstre d’athlétisme, il devra travailler sur quelques traits mentaux afin d’atteindre son plein potentiel (qui est gigantesque). Ainsi, penchons-nous sur les forces et faiblesses du joueur qui sera parmi les plus jeunes à être repêchés le 26 avril prochain.

Partout sur le terrain

Edmunds s’apprête à rabattre une passe courte en milieu de terrain

À 6 pieds 5 pouces et 253 livres, il est extrêmement impressionnant de voir la vitesse avec laquelle Edmunds se rend jusqu’à sa cible. En couverture contre la course, il se déplace rapidement jusqu’au porteur de ballon et complète aisément ses plaqués à l’aide de ses longs bras. De plus, il est suffisamment explosif et puissant pour mettre de la pression sur le quart-arrière en blitz.

Pour ajouter à toutes ces qualités, sa couverture individuelle est également très efficace. Le secondeur peut aussi bien jouer en homme à homme avec un porteur de ballon qu’avec un ailier rapproché. En couverture de zone, il est risqué pour un quart-arrière de lancer dans le milieu du terrain avec Edmunds dans les parages, car celui-ci est suffisamment athlétique pour se rendre au ballon.

Du travail à faire au niveau psychologique

C’est le talent naturel d’Edmunds qui faisait de lui le meilleur joueur sur le terrain à Virginia Tech. Mais la réalité est que ce ne sera pas suffisant pour rejoindre l’élite de la NFL. En effet, le secondeur dépend beaucoup trop de ses instincts et attributs naturels, ce qui peut s’avérer problématique.

Edmunds mord sur une feinte de remise peu convaincante

Edmunds n’est pas patient; il veut absolument réussir le gros plaqué. Il s’élance prématurément, ce qui fait qu’il emprunte parfois de mauvais corridors et perd du temps dans les tranchées. Sa couverture défensive peut également en souffrir, car ses problèmes de reconnaissance des jeux offensifs ont souvent mené à des receveurs adverses se trouvant complètement ouverts.

Ces difficultés font également en sorte qu’Edmunds se fait avoir très facilement par les feintes de remise. En effet, durant les « play action », il peut faire le mauvais choix et mettre ses coéquipiers dans le pétrin. Il doit donc développer sa patience et ses lectures de jeu afin de connaître du succès.

La destination sera un gros facteur

Tremaine Edmunds possède suffisamment de talent pour devenir un secondeur absolument dominant au niveau professionnel. Cependant, afin d’atteindre ce niveau, il devra évoluer dans un environnement qui lui permettra de corriger ses défauts. Il est donc important qu’Edmunds soit repêché par une équipe avec des entraîneurs capables de l’aider à se développer au niveau psychologique. Toutefois, peu importe la formation, il aura un gros impact sur le terrain simplement à cause de ses incroyables attributs.

En ce qui concerne les destinations possibles, les Bears de Chicago, les 49ers de San Francisco, les Raiders d’Oakland et les Dolphins de Miami sont tous susceptibles de sélectionner Edmunds vers la fin du top 10. La situation des 49ers est particulièrement intéressante, car ceux-ci devraient être privés des services du secondeur Reuben Foster, qui fait face à des accusations criminelles.

À lire aussi :

Profils de recrues : Saquon Barkley

Profils de recrues : Josh Allen

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut