Canadiens

Bilan de fin de saison | Le plan de Marc Bergevin

NHL.com

Plan et attitude. Ce sont probablement les deux mots qui sont ressortis le plus depuis janvier de la bouche de Marc Bergevin. Les amateurs doivent comprendre qu’un directeur général ne peut pas dire qu’il va échanger un tel et qu’il va essayer d’en signer un autre pendant l’été. C’est une game, une business, un jeu d’échecs. Moins d’informations il y a sur la place publique, plus il y a de chances que ses plans se concrétisent. Alors parlons un peu du fameux plan avec ce qui a été dit lors des points de presse de fin de saison.

Citations

« Oui, il y en a [du ménage à faire] ! Et ceux qui ne sont pas prêts à changer ne seront pas là l’an prochain. » – Geoff Molson

« Avec une meilleure attitude, nous n’aurions pas subi 40 défaites. Ça a commencé dès le camp. On ne s’est même pas battu pour faire les séries. On n’a jamais été dans le coup, à part un petit soubresaut en novembre. » -Marc Bergevin

« Je veux être clair : nous ne sommes pas ici à cause des blessures. Ce n’est pas la raison. On a manqué Shea Weber pour une cinquantaine de matchs, ça n’a pas aidé, mais je n’ai pas senti personne se lever. » – Marc Bergevin

« Le statu quo n’est pas acceptable. » – Geoff Molson

« J’ai une idée (en souriant), mais en se moment je ne peux pas élaborer. J’ai une idée. » – Marc Bergevin sur la source du manque d’attitude

« Si un joueur attrayant devient disponible, ça fait parti de ma job de regarder toutes les avenues possibles pour amener ce joueur à Montréal. » – Marc Bergevin

« Moi je pense que les carottes sont cuites. Soyez assurés d’une chose. Le directeur général, Marc Bergevin, sait que Max Pacioretty a passé par un ami pour qu’il puisse parler avec le directeur général des Panthers de la Floride pour que les Panthers et le Canadien soient capable d’avoir une transaction. Comme capitaine, ça ne se fait pas. » – Mario Tremblay

« L’argent n’a pas d’importance, je veux rester à Montréal. » – Max Pacioretty

« Il a fait une bonne job. » – Carey Price, Phillip Danault et Brendan Gallagher sur le leadership de Max Pacioretty.

Résumé

Dur de trouver une vérité dans ces déclarations, mais essayons un peu de démêler le tout. Molson et Bergevin sont catégoriques sur le fait qu’il va et qu’il doit y avoir du changement dans l’alignement du Canadien. Nous pouvons donc nous attendre à beaucoup d’action d’ici le 2 juillet. Il semble qu’il y ait un bobo dans le vestiaire du Canadien de Montréal et que ce bobo a causé la saison catastrophique de l’équipe. Ça tourne probablement autour du leadership, de la complaisance de certains vétérans. Je ne pense pas avoir besoin d’énumérer les vétérans à défaut, tous ont accès aux statistiques des joueurs du Canadien.

Selon les joueurs, Max Pacioretty a été un bon leader dans cette année de misère. Il dit vouloir rester à Montréal, mais aurait voulu quitter pour la Floride pendant l’année. Leadership à deux vitesses, j’aime pas trop. Est-ce que Danault, Price et Gallagher n’ont pas voulu se mouiller? Possible. C’est une famille et on protège tout le monde, un peu comme dans le cas Subban. Quoi qu’il en soit, si nous nous mettions à la place de Marc Bergevin quelques instants, sachant que ton capitaine demande une transaction on the side, est-ce que nous voudrions garder ce joueur dans l’équipe?

Marc Bergevin a dit en conférence que Pacioretty faisait partie des plans, mais souvenez-vous de la transaction Subban-Weber. Le directeur du Canadien avait dit exactement la même chose avant l’été où P.K. a été échangé. Je ne me fierais donc pas trop sur ces dires pour affirmer que Pacioretty va rester avec le Canadien. Marc Bergevin a confirmé, après la question d’un journaliste, que ses besoins étaient un centre de premier plan et un défenseur pour aller à la gauche de Shea Weber. Comme par hasard, il y a un centre de franchise qui est toujours dans l’attente d’un contrat. Aussi, le directeur général du Canadien a Pacioretty et/ou son premier choix qui sont disponibles pour aller chercher un défenseur et/ou un centre de premier trio en plus de disposer de quatre choix de deuxième tour.

Le plan

Il faut donc lire entre les lignes. Selon moi, le plan A de Bergevin est de signer Tavares et d’échanger Pacioretty contre un défenseur gaucher. Le plan B consisterait a aller chercher un centre avec des choix si l’opportunité se présente. Mal pris, il garderait Pacioretty et irait chercher soit un centre, soit un défenseur avec un ou plusieurs choix. Évidemment, tout dépend du rang auquel Montréal repêchera. Si le Canadien repêche au premier rang, le problème du défenseur gaucher pour accompagner Shea Weber est réglé grâce à Rasmus Dalhin. Au deuxième rang, tu va chercher un attaquant capable de jouer immédiatement dans la LNH. Entre le troisième et septième rang, il est possible pour Marc Bergevin d’échanger son premier choix contre un premier centre ou un défenseur gaucher.

Dans tous les cas, je pense que Max Pacioretty quittera le navire. Marc Bergevin est un directeur général et pas n’importe lequel, celui du Canadien de Montréal. Pensez-vous vraiment qu’il ne sait pas ce qu’il fait? Il voit parfaitement la situation de son équipe et va tout faire pour l’améliorer. N’oubliez pas une chose. Il y a 30 autres directeurs généraux qui veulent la même chose pour leur équipe. Si celui qui paye, à l’occurrence Geoff Molson, pense que Marc Bergevin est l’homme de la situation malgré les critiques, dites-vous que c’est parce le directeur général fait clairement de son mieux pour l’équipe.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut