Baseball

Josh Donaldson et Aaron Sanchez s’occupent des Orioles

Blue Jays Nation

Lundi dernier, les Blue Jays (6-4) s’amenaient à Camden Yards avec deux séries victorieuses consécutives dans la poche pour y affronter les Orioles de Baltimore (4-6). Tout comme au Texas quelques jours auparavant, un froid imposant attendait la troupe de John Gibbons.

À lire également:

Première partie : Blue Jays 7 @ Orioles 1

Suite à une blessure subie à une cuisse, Kendrys Morales a dû quitter la rencontre en deuxième manche. Cette blessure l’écartera d’ailleurs du jeu pour une période minimale de 10 jours. Ainsi, il a cédé sa place au premier coussin à Josh Donaldson qui en était à sa cinquième présence en carrière à cette position.

Bien qu’il ait eu quelques difficultés à son nouveau poste, Donaldson n’avait pas perdu ses moyens offensifs. En effet, alors que les buts étaient remplis en neuvième manche, il a cloué le cercueil des Orioles avec un grand chelem pour porter la marque à 7 à 1.

Grâce à un double, Randal Grichuk a mis fin à sa désastreuse séquence de 26 présences au bâton sans coup sûr. De son côté, le vétéran Steve Pearce a frappé un circuit dans un troisième match de suite.

Étincelant pendant six manches complètes, J.A. Happ a récolté sa deuxième victoire de la saison. Celui-ci n’a accordé qu’un seul point mérité aux frappeurs des Orioles en plus de cumuler neuf retraits sur des prises.

Deuxième partie : Blue Jays 2 @ Orioles 1

En conservant un match sans point ni coup sûr jusqu’en huitième manche, Aaron Sanchez a prouvé qu’il avait retrouvé sa forme de 2016. La qualité de ses tirs a déstabilisé ses adversaires tout au long de la rencontre. Il a donc conclu sa journée de travail en ayant concédé trois coups sûrs et un seul point mérité aux Orioles.

En effet, le brio de Sanchez au monticule a permis d’éclipser l’excellente performance de son vis-à-vis Andrew Cashner. Le partant des O’s a œuvré pendant sept manches et n’a accordé aucun point à la formation torontoise.

Lors de ce duel de lanceurs partants, les frappeurs ont mordu la poussière à plusieurs reprises. Or, Curtis Granderson s’est permis d’inscrire son premier circuit avec les Blue Jays afin d’offrir une avance de 2 à 1 à son équipe en neuvième manche.

Cette avance a été sauvegardée avec succès par Roberto Osuna qui s’est facilement départi des trois seuls frappeurs lui ayant fait face. Âgé de 23 ans et 62 jours, Osuna est devenu le plus jeune joueur de l’histoire de la MLB à franchir le plateau des 100 matchs sauvegardés.

Troisième partie : Blue Jays 3 @ Orioles 5

C’était un alignement sans Josh Donaldson et Russell Martin qui se présentait face aux Orioles. Ainsi, le partant Marco Estrada a tenté de trop en faire pour compenser leurs absences. Il a donc cédé le monticule après seulement quatre manches de travail et quatre points mérités en confiant les buts remplis à son prochain.

Travaillant avec les trois coureurs d’Estrada sur les sentiers, le releveur Danny Barnes a retiré les trois frappeurs suivants afin de limiter les dégâts. De son côté, John Axford a accordé un point qui a porté la marque à 5 à 3 en septième.

Ayant pris la place de Martin au poste de receveur, Luke Maile a continué de surprendre en ce début de saison avec une performance de deux coups sûrs et un but sur balle. Pour leur part, Kevin Pillar, Yangervis Solarte et Aledmys Diaz ont produit les trois points des Blue Jays.

Tandis que Devon Travis et Randal Grichuk tentent désespérément de retrouver leur touche au marbre, Curtis Granderson a obtenu un coup sûr dans un septième match consécutif. Le voltigeur de 37 ans frappe actuellement pour .353 avec sa nouvelle formation.

Joueur de la série : Aaron Sanchez

Lors d’une deuxième rencontre chaudement disputée, Sanchez a démontré pourquoi il avait enregistré la meilleure moyenne de points mérités de la Ligue Américaine en 2016. Son changement de vitesse a été dévastateur et l’a poussé jusqu’à l’une des performances les plus dominantes dans le baseball majeur cette semaine. Également, sa prestation sur la bute a permis à son équipe d’obtenir une victoire importante face à un rival de division.

À l’aide de leurs deux victoires, les Blue Jays se classent maintenant en deuxième position de leur division avec la quatrième meilleure fiche de l’Américaine (8-5). La formation torontoise bénéficiera d’un congé jeudi avant de rendre visite aux Indians de Cleveland (7-5) au Progressive Field, vendredi soir. Après un début de saison en dents de scie, la troupe de Terry Francona semble avoir retrouvé le droit chemin.

2 Comments

2 Comments

  1. BigMoney

    13 avril 2018 at 14 h 43 min

    Bonne article toujours plaisant, d’avoir un résumé de la série car je n’ai pas toujours le temps de regarder tout les games

  2. Pingback: Série Jays-Indians: la pluie se met de la partie - Surlebanc.ca

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut