Canadiens

Ces joueurs de profondeur qui ont performé

Michael Dwyer

Plusieurs facteurs expliquent la campagne décevante des Canadiens de Montréal. Cela peut s’expliquer par l’absence d’un joueur de centre de premier plan, une défensive affaiblie par les mauvaises décisions de Marc Bergevin, les nombreuses blessures des joueurs-clés, etc. Heureusement, il y a quelques points positifs dans cette saison de 71 points, notamment les performances inspirées de plusieurs joueurs de soutien.

Brendan Gallagher

Crédit photo: Minas Panagiotakis

L’an passé, le fougueux attaquant du Tricolore s’est blessé à une main, ce qui l’a limité à 64 rencontres et 29 points, dont seulement 10 filets. On se demandait s’il allait pouvoir retrouver sa hargne d’antan cette saison. Gallagher a prouvé qu’il avait retrouvé sa forme et encore plus. Il vient de connaître  la meilleure saison de sa carrière offensivement avec une récolte 54 points, dont 31 buts.

L’effort n’était pas présent à chaque match pour tous les joueurs de Claude Julien, mais un des joueurs qui laissait son cœur sur la glace, même quand la saison n’avait plus d’enjeu, c’est Brendan Gallagher.  Si le directeur général décide de transiger son capitaine Max Pacioretty, le numéro 11 devrait être le remplaçant logique à ce poste de grande importance.

Paul Byron

Crédit photo: fanadiens.com

Au cours des dernière saisons, plusieurs décisions prises par Marc Bergevin ont été contestées par les partisans et les experts. S’il y a une décision qui fait l’unanimité, c’est l’embauche de Paul Byron. Lors de la saison 2015-2016, le DG du CH est allé chercher un joueur dont presque tout le monde à Montréal ignorait l’existence.Après trois ans et deux saisons de 20 buts, on peut dire que c’était toute une prise au ballottage par le grand manitou du Tricolore.

Malgré un petite baisse de production cette saison, Byron a tout de même réussi à enregistrer 20 buts et 15 mentions d’aide pour un total de 35 points. Le trio qu’il formait avec Brendan Gallagher et Jonathan Drouin en fin de saison a été l’un de ceux qui a créé le plus d’étincelles au cours de la campagne. Comme son coéquipier à sa droite, il donnait un effort constant à chaque soir et sa vitesse provoquait beaucoup de chances de marquer.

Nicolas Deslauriers

Résultats de recherche d'images pour « nicolas deslauriers 2018 »

Crédit photo: tvanouvelles.ca

La transaction Deslauriers-Redmond est probablement la meilleure effectuée par les Canadiens cette saison. Pendant que Zach Redmond a passé presque la totalité de la saison avec les Americans de Rochester, le club-école des Sabres de Buffalo, le joueur originaire de LaSalle a pris part à presque tous les matchs de sa nouvelle équipe. À chaque soir, il a montré qu’il voulait rester avec le grand club en jouant avec énergie et hargne.

Il a distribué 238 mises en échec, ce qui le place au premier rang chez le Canadien et au 7e rang parmi tous les joueurs de la LNH. Tout cela en seulement 58 parties. Même s’il évoluait sur le troisième ou le quatrième trio, il a contribué offensivement en touchant le fond du filet à 10 reprises. Il est également fiable défensivement puisqu’il  présente le meilleur différentiel de son équipe avec +7.  Avec ses 15 points, Nicolas Deslauriers sera un joueur de profondeur indispensable l’an prochain.

Antti Niemi

Résultats de recherche d'images pour « antti niemi 2018 »

Crédit photo: NHL.com

Le ballottage a été très payant pour Marc Bergevin lors des dernières années. Après avoir relancer la carrière d’un joueur que personne ne voulait avec l’embauche du numéro 41, il a refait le coup en donnant une chance au gardien Antti Niemi. Le cerbère avait déjà disputé quelques matchs avec les Penguins de Pittsburgh et les Panthers de la Floride avant d’être réclamé par les Canadiens de Montréal.  En 19 départs, il a enregistré un dossier de sept victoires et cinq défaites.

Son pourcentage d’arrêts de.929 est le meilleur depuis son arrivée dans la LNH il y 10 ans. Malgré une saison à oublier, Niemi donnait une chance à son équipe de repartir avec les deux points à chaque fois qu’il se présentait devant la cage du Tricolore. La direction devra déterminer si Charlie Lindgren est prêt pour évoluer comme auxiliaire dans la grande ligue ou si elle garde les services du Finlandais. Peu importe la décision qu’elle prendra, Antti Niemi mérite de jouer dans la LNH l’an prochain.

Ces joueurs de profondeur ont donné leur 110% à chaque soir même quand la saison était tombée à l’eau. Pour que Montréal soit compétitif le plus rapidement possible, les joueurs d’impact devront mettre autant d’efforts au travail.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut