Basketball

Longue liste de blessés chez le Golden State

Il y a un peu plus d’un mois, quatre joueurs vêtus de bleu et or représentaient fièrement le Golden State lors du match des étoiles. Hier soir, dans une défaite de 89-75 contre San Antonio, le dernier survivant de la troupe d’étoiles quittait avant la deuxième demie. Une autre blessure frappait ainsi les champions régnants alors que Draymond Green se retira au vestiaire, souffrant d’une contusion pelvienne. Le défenseur de l’année lors de la dernière campagne sera donc absent pour une durée indéterminée.

Se contenter du deuxième rang dans l’Ouest

Dur coup pour le Golden State, qui s’installe confortablement au deuxième rang de sa conférence.  L’équipe californienne conservera sans doute sa seconde position d’ici la fin du calendrier, mettant ainsi fin à trois saisons en tête de l’Ouest. En effet, sans Curry (cheville), Durant (côte), Thompson (pouce) et Green, les Warriors voient les Rockets d’Harden s’échapper seuls au sommet la conférence.

Malgré tout, leur saison demeure exceptionnelle selon les standards des 29 autres concessions du circuit. Ce qui reste loin de réconforter la troupe de Steve Kerr, qui enregistre la pire fiche depuis l’arrivée de l’entraîneur en 2014 (61-21 anticipé). Sous les ordres de Kerr, les Warriors s’inscrivaient dans le livre des records de la NBA en 2016, affichant 73 victoires lors de la saison régulière. Avec de tels résultats, la campagne actuelle est perçue comme une déception pour la majorité des membres de l’organisation et des partisans. Toutefois, les Warriors demeurent les favoris pour remporter le Larry O’Brien, un titre qu’ils devront s’assurer d’honorer au cours des prochaines semaines.

Cuisiner sans le chef

Le Golden State est aisément considéré comme l’une des plus performantes formations jamais mises sur pied. Une formation menée par le brio de Stephen Curry, qui demeure le visage de la franchise. Depuis son entorse à la cheville, les Warriors n’ont pu mettre la main que sur deux victoires en six rencontres. De plus, l’offensive de l’organisation marque 13 points de moins par match en son absence. Sans oublier que l’efficacité derrière l’arc de l’équipe  glisse de 6% sans le numéro 30 en uniforme. Bref, le Golden State sans Curry n’est tout simplement plus le Golden State. Bonne nouvelle, le double MVP devrait retourner au jeu ce vendredi contre les Hawks d’Atlanta, un événement attendu par l’ensemble de l’organisation afin de terminer la saison sur une bonne note.

Curry demeure phénoménal, enregistrant 26.3 points, 6.2 aides et 5.1 rebonds en 50 parties cette saison.

Le Golden State prêt pour les séries?

C’est légitime de se demander si les Warriors seront prêts à amorcer leur ascension vers un troisième titre en quatre ans dans un mois. Heureusement, l’ensemble des joueurs étoiles de la formation californienne devrait arborer les couleurs de l’équipe dès le début des séries.

En effet, et suivant le retour du chef, Thompson reviendra au jeu d’ici une semaine. Pareil pour Durant, dont le retour est prévu dans deux semaines. Finalement, le retrait de Green semble être davantage de nature préventive et un retour dans un futur très rapproché est envisagé.

Ne croyez pas que le Golden State est vaincu. Malgré une fin de saison en queue de poisson, j’ai confiance qu’ils remporteront un deuxième titre consécutif.

Game on.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut