Europe

Le fair-play financier expliqué

Dans le soccer, il existe une règle de laquelle on entend souvent parler sans forcément la comprendre : le fair-play financier. Voici une petite explication  des objectifs et des moyens de cette politique mise en place par l’UEFA en 2010.

Le but premier du fair-play financier est d’assurer la viabilité des clubs de soccer professionnel. Pour que ces clubs évoluent le plus longtemps possible au haut niveau, l’UEFA va s’assurer qu’ils ne dépensent pas plus d’argent qu’ils n’en gagnent.

Les clubs de soccer engagés dans l’une des compétitions organisées par l’UEFA sont placés sous le contrôle de l’ICFC (Institut de Contrôle Financier des Clubs). L’instance autorise aux clubs de dépenser cinq millions d’euros de plus que ce qu’ils gagnent. Avec certaines exceptions tout de même, les clubs peuvent aller jusqu’à dépasser de 30 millions s’il s’agit d’un investissement direct du propriétaire du club.

Ces contrôles récurrents auxquels doivent se plier les clubs visent à préserver l’équité. Tous les clubs du plus riche au moins riche doivent s’y soumettre, la transparence est imposée à tous.

En cas de non-respect des règles du fair-play financier, l’UEFA se réserve le droit d’appliquer des sanctions très variées allant de la simple mise en garde à l’exclusion des compétitions européennes et même à la privation d’un titre de champion.

Le fair play financier a déjà fait plusieurs victimes. Le PSG a reçu une amende de 20 millions d’euros en 2014 pour une dette supérieure à 30 millions. Paris reste toujours dans l’oeil du cyclone puisque les arrivées de Neymar et Mbappé pour environ 400 millions d’euros forceront le club parisien à vendre des joueurs sous peine d’être à nouveau sanctionné.

Le Partizan Belgrade, l’Étoile rouge de Belgrade ou encore Malaga ont quant à eux été exclus de compétitions européennes pour lesquelles ils étaient qualifiés. Leurs dettes étaient trop importantes. Cette sanction est la plus lourde que se réserve le droit d’appliquer l’UEFA.

Le fair-play financier fait beaucoup parler et est très contesté. La règle contribue tout de même à rendre le soccer européen beaucoup plus transparent et empêche les abus de clubs qui, sans ces limites et ces contrôles, pourraient dérégler totalement les marchés ou avoir recours à des financements opaques. Le fair-play financier contribue à rendre le soccer plus propre et plus concurrentiel.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le soccer et le plafond salarial - Surlebanc.ca

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut