Europe

Le PSG peut-il le faire ?

Au terme d’un match à haute intensité, le real de Madrid est venu à bout du Paris-Saint-Germain sur le score de 3 buts à 1. Depuis la création de la compétition en 1955 seul 33% des équipes ayant perdu à l’extérieur en 8èmes de finale de la Ligue des Champions sont parvenues à se qualifier pour le tour suivant. Le pari pourrait donc sembler compliqué mais pas impossible pour les parisiens si seulement leurs statistiques en phases finales de Ligue des Champions n’étaient pas si exécrables.

Jusqu’à l’année dernière 100% des équipes ayant gagné 4-0 à domicile s’étaient qualifiées, c’était sans compter le PSG qui a fait mentir les statistiques en s’inclinant 6-1 au detour Dan’s son duel face au FC Barcelone. En regardant les résultats de l’équipe parisienne contre des gros clubs en Champions League, on ne peut que constater la difficulté qu’ont les parisiens à se hisser au niveau des meilleures équipes européennes.

Depuis 2013 l’équipe française enchaine les déconvenues contre les « gros clubs » en Champions League. Sur 12 matchs disputés à Barcelone, Madrid, Munich, Londres et Manchester les parisiens ne l’ont emporté qu’une seule fois, à Chelsea. Sur les 12 match on compte 8 défaites: 1-3, 0-2 puis 1-6 à Barcelone; 0-1 à Manchester City ou encore 1-3 face au Bayern Munich.

Mais alors où est le problème de Paris ? Pourquoi l’équipe qui depuis plusieurs années dépense plus que les autres sur le marché des transferts n’arrive-t-elle pas à s’imposer face à ses principaux rivaux ?

Est-ce dans la tête ?

Cela fait maintenant quelque temps que l’idée d’un manque de mental chez les joueurs parisiens pour expliquer leur manque de performance en LDC se fait entendre. Depuis la saison 2012/2013 le PSG n’a jamais réussi à dépasser les quarts de finale de la compétition en dépit des joueurs de grand talent qu’a compté et que compte toujours son effectif.

Des problèmes dans l’effectif ont marqué les dernières saisons du PSG avec des joueurs dont le comportement a marqué. Serge Aurier, ancien latéral se filmant en direct en insultant son entraîneur. Hatem Ben Arfa tournant une vidéo pleine d’émotions pour réclamer à son coach de le faire jouer. Des soucis mineurs mais qui, dans un club de l’ampleur du Paris-Saint-Germain peut vite perturber l’effectif.

Depuis la coupe du monde 2014 les supporters s’interrogent également sur la forme mentale de leur capitaine Thiago Silva. Durant la coupe du monde le défenseur apparaissait à fleur de peau, souvent au bord des larmes et la révélation par la presse brésilienne de ses visites chez une psychologue n’a pas amélioré les choses.

A l’issue de la défaite face au real le jeune milieu de terrain Adrien Rabiot a livré une déclaration plutôt étonnante : «C’est facile de mettre des 8-0 contre Dijon…». Cette phrase renvoie à la facilité déconcertante que connaît Paris en championnat. Le club écrase la concurrence et ne s’interdit pas de mettre une valise à son adversaire (6-2 face à Toulouse et Bordeaux, 6-1 contre Rennes, 5-0 à Angers…). Le niveau de jeu affiché par les franciliens en championnat est impressionnant et pourrait laisser croire que l’équipe serait en mesure d’aller loin, voir au bout, en LDC. Le milieu de terrain français relève et confirme le fait que les parisiens n’arrivent pas à performer dans les matchs importants.

 

La faute de l’entraîneur ?

Unai Emery qui entraine le PSG depuis la saison passée est loin de faire l’unanimité. Ses choix et sa manière de gérer l’effectif sont contestés.

Un des arguments en défaveur du technicien espagnol est qu’il n’aurait pas l’autorité ni l’expérience nécessaire pour gérer des joueurs-stars. L’épisode du penalty disputé entre Neymar et Cavani a donné un argument aux anti Emery pour réclamer son départ. L’entraîneur n’aurait pas su faire preuve d’assez d’autorité pour s’opposer à la nouvelle coqueluche des supporters parisiens le brésilien Neymar.

Ses choix de joueurs et son coaching sont également vivement critiqués. Des changements effectués en toute fin de partie, des onzes de départ incohérents, voila ce qui lui est reproché, et le match de mercredi contre le real de Madrid ne va pas améliorer la situation. Le coach a choisi tout simplement de laisser le capitaine de l’équipe Thiago Silva sur le banc pour le remplacer par Presnel Kimpembe, un jeune défenseur prometteur du centre de formation. Même si le talent ne manque pas chez Kimpembe, une équipe peut-elle vraiment se passer de son capitaine emblématique lors d’un match d’une telle importance ? Peut-être le coach a-t-il décelé un manque de mental chez son joueur mais, dans ce cas là, comment se fait-il qu’il soit toujours capitaine ? Si l’entraîneur choisit un joueur pour mener son équipe cela doit être pour sa capacité à mener l’équipe dans les grands matchs; quel intérêt de le laisser sur le banc ?

Un autre pari du technicien lors de Real-PSG s’est avéré être mauvais, la titularisation de Lo Celso. Emery avait à sa disposition un milieu défensif d’expérience et ayant évolué au real de Madrid en la personne de Lassana Diarra. C’est donc avec un grand étonnement que les supporters ont découvert le nom de Lo Celso sur la feuille de match. Le jeune milieu argentin qui vivait sa première titularisation en C1 est apparu très en difficulté sur le terrain. Le joueur a perdu bon nombre de ballon, était hésitant dans son placement et n’a remporté que 25% de ses duels disputés.

Beaucoup de choix d’Emery ont fait l’objet de vives discussions depuis son arrivée au club, mais l’entraîneur semble pour l’instant toujours accroché au club.

 

La situation de PSG n’est cependant pas à dramatiser. Le club performe toujours excellement en championnat. Les défaites en Champions League sont récurrentes mais elles ont eu lieu face à des équipes dont le niveau n’est plus à prouver. Le club parisien n’est compétitif sur la scène européenne que depuis 6 ans, peut-être faut-il encore lui laisser le temps de mûrir et d’apprendre de ses échecs.

Bien que le résultat contre le real ne soit pas positif, rien n’est encore joué. Les deux effectifs semblent à peu de choses près se valoir et les parisiens auront surement à Coeur de tout donner devant leur public et pourquoi pas obtenir leur qualification pour faire taire les critiques par la même occasion.

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut