ATP

Stan Wawrinka | Relativiser ses récentes défaites

(C) Mark Kolbe/Getty Images

Stan Wawrinka vient de subir deux défaites consécutives pour la première fois depuis son retour sur les courts à la suite de sa blessure à un genou qui l’avait tenu à l’écart du jeu pendant six mois. Pourtant, plusieurs s’inquiètent déjà sur son état de forme.

La semaine dernière, le Suisse avait perdu aux mains du Bosniaque Mirza Bašić lors des demi-finales du tournoi de Sofia (Bulgarie). Il s’agissait d’un « simple » qualifié, qui n’aurait pas dû vaincre l’ancienne troisième raquette mondiale. Toutefois, donnons le bénéfice du doute à Bašić, qui a connu une excellente semaine à Sofia et qui a finalement remporté le tournoi, sa première couronne ATP en carrière.

Bašić n’a pas perdu une seule manche avant la finale de la compétition et s’était même permis de battre Philipp Kohlschreiber (4) lors des quarts de finale. De plus, il s’agissait d’un premier tournoi pour Wawrinka depuis son duel de deuxième tour aux Internationaux d’Australie en janvier. Forcément, il était quelque peu rouillé.

Plus de six mois hors des courts

Au tournoi de Rotterdam, il semblait être le seul homme pouvant se placer au travers du chemin de Roger Federer, qui doit atteindre les demi-finales lors de ce tournoi afin de redevenir le numéro un mondial.

À LIRE ÉGALEMENT

Toutefois, il fut surpris dès le premier tour par le Néerlandais Tallon Griekspoor, classé au 259e rang mondial, en trois manches de 4-6, 6-3, 6-2. Dès lors, les inquiétudes des amateurs furent nombreuses. Pourtant, je crois que nous devons relativiser cette défaite.

Tel qu’expliqué plus haut, il vient tout juste de revenir sur les courts après plusieurs mois d’absence, alors il faut s’attendre à ce genre de performances. Aussi, il s’agit de tournois préparatoires. La « vraie » compétition sera les tournois du Masters 1000 et du Grand Chelem. C’est dans ces moments qu’il devra se lever. N’oublions pas ses mots à son arrivée à Melbourne, en janvier, à l’aube des Internationaux d’Australie:

« Il y a toujours de la douleur. Celle-ci dépend de ma façon de bouger et de ce que je fais. Toutefois, c’est normal. Aussi, je sais que je ne suis pas du tout à mon niveau physiquement, mais ça va. »

Il n’était par conséquent clairement pas à 100% et tente de retrouver petit à petit sa forme d’antan. Il s’est tout de même bien battu à Rotterdam, ayant pris les devants par un set. Offrons-lui du temps et je suis convaincu qu’il redeviendra celui qu’il était avant sa blessure, soit un athlète de top 10 mondial.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut