Basketball

NBA | Donovan Mitchell s’impose pour le Jazz

Alors que le Jazz remportait hier sa dixième victoire consécutive contre les Spurs (101-99), Mitchell devenait la première recrue depuis Wilt Chamberlain (1959-60) à mener son équipe au chapitre des points lors d’une telle séquence. Grâce à son brio, l’Utah s’élève au-delà de la barre des .500 pour la première fois en deux mois.

Troisième victoire contre San Antonio cette saison

Avec trois gains en autant de rencontres, faut croire que le Jazz a le numéro des Spurs! Tirant de l’arrière par 13 points au dernier cadran, l’Utah a su rebondir en fin de match pour finalement l’emporter de justesse.

Cependant, Mitchell n’a pas connu la performance désirée, tirant pour 32% (9/28) d’efficacité au cours de la partie. La recrue s’est ensuite reprise au quatrième quart, inscrivant huit des derniers neuf points des siens. Après la rencontre, le meneur de jeu du Jazz dévoilait son état d’esprit dans les derniers instants du match.

«You can’t think about the misses, that’s the biggest thing.»

Donovan Mitchell, recrue de l’année?

Aucun doute, Mitchell est voué à un bel avenir chez les professionnels. Non seulement surpasse-t-il toutes les attentes à son égard, mais il agit en plus à titre de leader dans le vestiaire malgré son jeune âge. Mérite-t-il d’être considéré pour  le titre de la recrue de l’année? Demandez à Damian Lillard.

« Donovan Mitchell should be rookie of the year. »

Devrait-il de le remporter? Non.

Même s’il reste en tête de file au chapitre des points par match au sein des recrues (19.5), Ben Simmons le domine dans tous les autres aspects.

Dans l’ordre : points/aides/rebonds/FG%/vols/contres

Donovan Mitchell : 19.5/3.4/3.5/44%/1.5/0.4

Ben Simmons : 16.4/7.3/7.7/52.7/1.8/0.9

Par contre, alors que Simmons a plutôt ralenti, Mitchell continue sans cesse son ascension vers le sommet du circuit. De plus, et contrairement à Simmons, la recrue du Jazz mène son équipe, un travail réservé au bruyant Embiid chez les 76ers. Pour le moment, Simmons est en tête, mais personne ne restera surpris si Donovan s’attaque à l’écart entre les deux joueurs pour finalement remporter le prestigieux titre.

Le Jazz dans la course

Avec sa dixième victoire consécutive, le Jazz s’installe au dixième rang de l’Ouest, à un gain du huitième rang et à seulement trois du cinquième. Bref, avec près du tiers de la saison à disputer, tout est encore possible pour l’Utah.

Mitchell n’est pas le seul a briller chez le Jazz depuis le début de cette séquence, Joe Ingles lui porte main forte. En effet, celui qui n’avait que deux rencontres de plus de 20 points à sa fiche en 242 parties dans la NBA vient d’en affiler trois de suite. Fait remarquable que même son compatriote, Ben Simmons, n’a pu accomplir

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut