Hockey

La 4e étoile de la semaine : Chris Kelly

Quinte News

Qu’est-ce que « la quatrième étoile de la semaine »? C’est un joueur qui s’est démarqué d’une manière ou d’une autre au cours de la dernière semaine dans la planète hockey, que ce soit par une performance extraordinaire, une vidéo qui devient virale, un geste marquant ou pour l’ensemble de son oeuvre. Évidemment, la quatrième étoile de la semaine n’est pas nécessairement le joueur qui recevra la première étoile de la semaine dans la LNH. Le but est de rendre hommage à un joueur digne de mention, qui pourrait passer sous le radar.

Cette semaine, la quatrième étoile est remise à Chris Kelly.

Pourquoi Chris Kelly?

Chris Kelly n’a jamais été un joueur électrisant dans la Ligue nationale de hockey. Il sera cependant mit de l’avant au cours des deux prochaines semaines, alors qu’il participera aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Mieux encore, Kelly a été nommé capitaine du Canada au cours de la dernière semaine. Un honneur tout de même très mérité pour lui qui reçoit ce titre après une belle carrière dans la LNH.

QUI EST CHRIS KELLY?

Chris Kelly voit le jour le 11 novembre 1980 à Toronto. Après un passage remarqué dans quelques ligues midget en Ontario, il est repêché par les Knights de London lors du repêchage de l’OHL au 56e rang de l’encan de 1997. Kelly débute sa carrière à London dès la saison 1997-98 où il récolte 29 points en 54 matchs. Il récidive la saison suivante, l’année de son repêchage de la LNH, avec une récolte de 77 points. Ses performances sont suffisantes pour se faire remarquer par la direction des Sénateurs d’Ottawa qui font de Kelly leur choix de troisième ronde en 1999, 94e au total.

Il retourne toutefois à London l’année suivante pour sa troisième saison junior. Il connaît une saison similaire à la précédente où il récolte 72 points. La saison suivante, Kelly, 20 ans, en est à sa dernière saison junior et il est nommé capitaine des Knights de London. L’équipe ne connaît cependant pas beaucoup de succès et les Knights échangent leur joueur de 20 ans aux Wolves de Sudbury et il récolte 21 points en 19 matchs avec sa nouvelle équipe. Il en ajoute 16 en 12 matchs éliminatoires.

La saison suivante, Kelly joue quatre rencontres avec le Fury de Muskegon, un club affilié au Sénateurs dans la United Hockey League, mais il passe la majorité de son temps dans la Ligue américaine avec les Griffins de Grand Rapids. Le club-école d’Ottawa devient la saison suivante les Senators de Binghamton et c’est là que Kelly jouera pour la saison 2002-03. Kelly goûte finalement à la LNH lors de la saison 2003-04 où il joue avec Ottawa pour quatre rencontres, mais passe encore beaucoup de temps avec Binghamton, récolant 34 points en 54 rencontres.

La saison suivante est celle du lock-out de la LNH. Kelly est alors un joueur important avec les Senators de Binghamton. C’est véritablement la saison suivante que Kelly s’impose dans la LNH. Il dispute sa première saison complète dans le circuit Bettman où il récolte 30 points en 80 matchs. Les Sénateurs et Chris Kelly se rendent jusqu’en finale de la Coupe Stanley lors de la campagne 2006-07. Évoluant sur le troisième ou le quatrième trio de l’équipe, Kelly récolte 7 points en 20 rencontres éliminatoires, mais Ottawa s’incline face aux Ducks en finale.

Chris Kelly demeure avec Ottawa jusqu’en 2010-11, saison où les Sénateurs échangent l’attaquant de 30 ans aux Bruins de Boston en retour d’un choix de 2e ronde en 2011, choix qui deviendra Shane Prince. Cette saison là, les Bruins étaient en mode Coupe Stanley et l’acquisition de Kelly leur permettent d’ajouter de la profondeur sur le troisième et le quatrième trio. En 24 matchs de saison régulière à Boston, Kelly récolte 5 points, mais c’est réellement en séries que l’acquisition de Kelly devient importante puisqu’il récolte 13 points, en route vers sa première conquête de la Coupe Stanley.

Il devient immédiatement assistant capitaine à Boston à partir de la saison 2011-12. Lors de la saison écourtée de 2012-13, Kelly se trouve du boulot en Suisse avec l’équipe du HC Martigny Red Ice dans la Ligue Nationale B. Il ne joue que huit matchs avec cette formation, récoltant 9 points au passage. Les Bruins retournent en finale de la Coupe Stanley en 2013, mais ils s’inclinent en six matchs face aux puissants Blackhawks de Chicago. Kelly ne connaît pas d’excellentes séries, il ne récoltent que trois points avec un différentiel de -7.

 

Kelly demeure ensuite à Boston pour les trois saisons suivantes qui sont un peu décevantes. Récoltant d’abord 18 points en 2013-14, Kelly connaît un regain d’énergie en 2014-15 avec ses 28 points. La saison 2015-16 ne se passe pas du tout comme prévu pour lui alors qu’il se fracture le fémur lors d’un match en novembre contre les Stars de Dallas. Il ne dispute que 11 matchs lors de cette saison, récoltant 2 points.

Kelly retourne aux sources pour sa dernière saison dans la LNH en 2016-17, signant un contrat d’une saison avec les Sénateurs d’Ottawa. Il récolte 12 points lors de ses 82 derniers matchs en carrière. Kelly n’annonce pas sa retraite du hockey immédiatement même s’il ne signe pas de nouveau contrat dans la LNH.

En novembre, il se joint aux Senators de Belleville pour se remettre en forme en vue des Jeux olympiques. À Belleville, il récolte 2 points en 16 matchs avant de quitter pour Pyeongchang. Assistant capitaine lors de la Coupe Spengler, Kelly a aidé le Canada à remporter ce prestigieux tournoi et maintenant, à l’aube des Jeux olympiques de Pyeongchang, il a été nommé capitaine d’Équipe Canada, ce qui lui permet de mettre la main sur la quatrième étoile de la semaine.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut