LNH

Rien ne va plus pour les Blackhawks de Chicago

NHL.com

Les difficultés des Blackhawks de Chicago (24-23-8) se poursuivent cette année après avoir été éliminé en quatre matchs face aux Predators de Nashville lors de la première ronde des séries le printemps dernier.

À LIRE ÉGALEMENT :

 

À moins d’une bonne fin de saison, l’équipe de l’État de l’Illinois ratera les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2007-2008. Il faut dire que les Hawks ont habitué leurs partisans à de longs printemps. Depuis 2008-2009, l’équipe a remporté trois fois la coupe Stanley et s’est inclinée deux fois en troisième ronde des séries.

Une offensive anémique

Les grosses machines des Blackhawks semblent avoir de la difficulté à se mettre en marche depuis le début de la saison. Outre Patrick Kane, qui a récolté 53 points en 55 rencontres jusqu’à maintenant, les autres marqueurs tels que Brandon Saad (24 points) ou encore Patrick Sharp (13 points) n’obtiennent pas les résultats espérés depuis le début de la campagne.

Malgré tout, une surprise ressort quand même du lot talentueux d’attaquants des Hawks. Alex DeBrincat, repêché en 2e ronde lors du repêchage de 2016, surprend à sa première saison dans la LNH avec une récolte de 34 points en 55 rencontres. Il vient au 4e rang des pointeurs de son équipe, derrière Nick Schmaltz (39 points) et Jonathan Toews (35 points).

Des blessures difficiles à avaler

La mauvaise saison s’explique aussi par la lourde perte du gardien de but Corey Crawford. Le double champion de la coupe Stanley s’est blessé lors du match du 23 décembre 2017 contre les Devils du New Jersey. Il n’est jamais revenu au jeu depuis sa blessure, ce qui la tenu à l’écart pour un total de 20 rencontres jusqu’à maintenant.

Depuis le 23 décembre, la fiche des Blackhawks est de six victoires et de 14 revers. De plus, les Hawks n’ont gagné que deux de leurs dix dernières rencontres. L’équipe peine a marqué des buts, et ce, malgré un bon travail des gardiens substituts. Jeff Glass et Anton Forsberg font un bon travail devant le filet dans les circonstances.

La blessure de Marian Hossa apporte également son lot de changement. En effet, malgré ses 39 ans, l’attaquant slovaque a tout de même récolté 45 points, dont 26 buts, en 73 rencontres la saison dernière. Marian Hossa est tenu à l’écart du jeu pour une période indéterminée en raison d’une réaction allergique à son équipement. Rien n’est encore certain, mais ce dernier pourrait avoir disputé son dernier match dans la LNH.

Cette saison est peut-être à oublier, mais il est impensable que les Blackhawks ne reviennent pas en force la saison prochaine. Avec un solide gardien en Corey Crawford en santé ainsi que l’éclosion des jeunes joueurs de l’équipe tels que Nick Schmaltz et Alex DeBrincat, la puissante offensive des Hawks devrait redouter les gardiens adverses à nouveau.

Le prochain match des Hawks est le 12 février contre les Coyotes en Arizona et ils affronteront les Golden Knight le lendemain à Las Vegas. La troupe de Joel Quenneville se situe présentement en 12e position dans l’association de l’ouest à dix points du Wild du Minnesota et de la dernière position donnant accès aux séries éliminatoires.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut