Royal de Montréal

Le Royal annonce son trio d’entraîneurs pour 2018

Royal 2018: Entraîneuse adjointe Guylaine Girard et entraineuse en chef Caroline Cadotte. Crédit; Gaétan Dussault Photos

Le Royal de Montréal a présenté récemment son équipe d’entraîneurs pour la saison 2018. L’organisation mise sur la stabilité tout en invitant un deuxième entraîneur-adjoint à son organisation.

Entraîneuse en chef; Caroline Cadotte

Cadotte a débuté la saison dernière comme l’adjointe à Girard. Elle a toutefois pris les responsabilités d’entraîneuse en chef à pied levé au début de la saison suite aux ennuis de santé de Girard. Elle a mené son équipe en série malgré un début de saison difficile.

Mine de rien, Cadotte va entamer sa 5è saison dans l’équipe d’entraîneur montréalaise. Elle a gagné ses galons et l’organisation lui fait entièrement confiance. Sa détermination, sa passion et son engagement total envers son équipe ont fait l’objet d’une précédent chronique.

Caroline Cadotte et l’ultimate

Guylaine Girard au poste d’adjointe

Girard effectue son retour au sein de l’organisation en tant qu’entraîneuse adjointe. Malgré le bon travail qu’elle a effectué en 2016 en tant qu’entraîneuse en chef, son talent de préparatrice et ses capacité à intervenir au niveau individuel correspondent davantage au rôle d’adjointe. En ce sens, elle complétera très bien Cadotte. Sa mutation de chef à adjoint ne doit pas être perçue comme une démotion, mais plutôt comme une meilleure allocation des talents et des expertises. Cadotte qui excelle dans l’aspect tactique et stratégique qui correspondent plus au rôle d’entraîneuse en chef. Girard assurera que la direction donnée bien comprise au niveau individuel et préparera l’équipe en conséquence.

Gustavo Castano; adjoint offensif

Le Colombien d’origine fait un retour dans l’organisation en tant qu’entraîneur adjoint. Le « numero uno » a fait parti de l’alignement du Royal en 2014. Il occupait essentiellement le rôle de passeur sur la ligne offensive. Son expertise sera mise en valeur puisqu’il agira surtout au niveau de l’offensive de l’équipe.

Castano a agi comme entraîneur adjoint de l’équipe junior colombienne, puis comme capitaine/entraîneur au sein de l’équipe masculine de son pays d’origine. Il a par la suite oeuvré comme entraîneur au Québec pour des équipes masculine, féminine et même junior. Ses efforts et ses succès ont été reconnus en 2012 par Ultimate Canada qui lui a décerné le titre d’entraîneur de l’année. Il sera sans aucun doute un point de repère pour Esteban Ceballos, le géant passeur de 6 pieds 6 pouces hispanophone recruté par la Royal pour la saison 2018.

Dans le contexte actuel où les discussions sur la place des femmes dans la société et des débats sur la place des immigrés, le Royal fait bonne figure. L’organisation mise sur un duo de femmes entraîneuses et un immigré colombien parfaitement intégré au Québec pour mener le club au succès. Le Royal aura 2 des 3 femmes entraîneuses de l’AUDL.

Femmes ou colombien peu importe; ils sont bons et compétents. Rendons crédit à l’organisation qui a pris les décisions basées uniquement sur les compétences et la complémentarité des 3 entraîneurs. Le Royal peut être fier d’avoir mis à l’index certains préjugés qui sont encore malheureusement présents dans trop de sphère de la société.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut