Basketball

NBA | Pistons ou Clippers? Qui remporte l’échange de Blake Griffin?

Hier, dans le plus gros échange survenu dans la NBA depuis le début de la saison, Blake Griffin devenait un Pistons. En retour, les Clippers reçoivent Avery Bradley, Tobias Harris, Boban Marjanovic, un choix de première ronde au prochain repêchage ainsi qu’un choix de deuxième ronde en 2019. Les partisans des Clippers sont sous le choc. Après avoir perdu le Point God cet été, c’est maintenant au tour d’un autre joueur étoile de changer d’adresse. Mettons nos émotions de côté deux minutes, était-ce une si mauvaise décision?

L’ère Griffin est terminée à LA

Après huit saisons et six apparitions consécutives en séries, les Clippers laissent aller Griffin quelques mois après avoir revendiqué ses droits pour cinq ans. Blake Griffin était le visage de la franchise et une telle décision n’est jamais facile. Alors, pourquoi s’y rendre?

Les Clippers n’ont jamais dépassé la deuxième ronde des séries éliminatoires en six essais sous sa gouverne. Même avec les DeAndre Jordan, Paul Pierce, J.J. Redick et Chris Paul, l’équipe n’a tout simplement pas produit les résultats escomptés. L’heure est donc à la reconstruction, et ça passe par Blake Griffin.  Il faut dire que les Clippers commencent excessivement bien cette reconstruction. En 40 rencontres cette saison, Bradley enregistre 15 points et demeure un des meilleurs défenseurs de la ligue alors qu’Harris connait présentement sa meilleure saison avec 18.1 points et 5.1 rebonds par match. T’ajoutes à ça DEUX choix de première ronde en 2018 (le leur et celui des Pistons) en plus d’un choix de deuxième ronde l’année prochaine, ça fait une belle recette.

Une recette qui coûte aussi beaucoup moins cher. En échangeant Griffin, les Clippers se débarrassaient d’un contrat de cinq ans pour 171 millions. Marjanovic et Harris n’ont qu’une seule année restante à leur contrat, d’une valeur cumulée de 21 millions et celui de Bradley tire à sa fin. Facile de comprendre que la masse salariale libérée est énorme et laisse place à beaucoup de créativité pour améliorer l’équipe.

À point pour les Pistons

Contrairement aux Clippers, les Pistons veulent gagner maintenant. Présentement en neuvième position dans l’association Est, à 1.5 victoire du huitième rang, Détroit se doit d’augmenter sa production offensive pour se tailler une place dans les séries. Et c’est là que se pointe Griffin. On ne va pas se mentir, le gars est une All-Star. D’ailleurs, il a fait partie à cinq reprises de la sélection de la ALL-NBA, honorant les meilleurs joueurs de la saison. Avec 22.6 points, 7.9 rebonds et 5.4 aides par rencontre, aucun doute qu’il fasse partie de l’élite de la NBA, et c’est exactement ce dont Détroit a besoin présentement. Avec son acquisition, les Pistons détiennent à présent les droits de Griffin pour les trois prochaines années. Il y a fort à parier qu’ils vont tenter d’améliorer leur équipe avec de l’expérience plutôt qu’avec la jeunesse au cours des prochaines saisons.

«The hardest thing to do in this league is to get a proven star»

-Stan Van Gundy, président des Pistons de Détroit

Van Gundy mentionne aussi que l’équipe est bien au courant de l’historique des blessures de Griffin. Il juge tout de même que le risque en vaut la chandelle. Griffin n’a pas joué plus de 70 rencontres depuis 2013, manquant près de 90 parties.

Clippers ou Pistons ?

À mon humble avis, les Clippers remportent haut la main la transaction. C’est simple, Griffin à une liste de blessure plus longue que toute la série d’Harry Potter. À la fin de son contrat, il aura 32 ans et recevra près de 39 millions, qui sont simplement trop pour un joueur qui manifestement ne s’améliora pas. À moins d’un revirement fantastique ou les Pistons remporte le titre cette saison ou la suivante, cet échange ne profite qu’aux Clippers.

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut