Canadiens

Cinq joueurs susceptibles de changer d’adresse chez le Canadien

© Sportsnet

La date limite des transactions de la Ligue nationale de hockey (LNH) arrive à grands pas et c’est le moment tant attendu de l’année pour tous les partisans de hockey. Les directeurs généraux des 31 équipes de la LNH ont jusqu’au 26 février pour choisir s’ils sont vendeurs ou acheteurs. Si le Canadien devait être vendeur, ce qui risque bien d’arriver, voici les cinq joueurs qui pourraient changer d’adresse.

Mes derniers articles :

 

#1 : Max Pacioretty

Capture d’écran : hockeydb.com

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, devra prendre une grosse décision dans le cas de son capitaine. Après une séquence plutôt difficile, où il n’a pas touché le fond du filet durant 13 rencontres, Max Pacioretty semble reprendre du galon.

La machine à rumeur s’était alors mise en marche au point où il est officiellement sur le marché. Avant la pause du match des étoiles, il avait obtenu huit buts et deux passes en neuf rencontres.

Au total, depuis le début de la saison, le numéro 67 revendique 31 points, dont 16 filets en 49 parties. Malgré les récents succès du capitaine, il ne serait pas surprenant de voir Marc Bergevin l’échanger afin d’obtenir un jeune joueur de centre ou de jeunes espoirs.

 

#2 : Tomas Plekanec

Capture d’écran : hockeydb.com

Dans cette liste, il ne fait aucun doute pour moi que Tomas Plekanec sera échangé. Avec un contrat de 6 millions qui vient à échéance cet été et seulement 18 points en 49 rencontres, le centre de 35 ans pourrait être une option pour une équipe dont un joueur de centre est blessé.

Sans faire de comparaison, l’an passé le Wild du Minnesota a obtenu Martin Hanzal, Ryan White et un choix de 4e tour en 2017, contre un choix de première ronde en 2017, un choix de 2e tour en 2018 ainsi qu’un choix conditionnel lors du repêchage de 2019. Depuis cette transaction, Martin Hanzal ne fait guère mieux que Plekanec avec un total de 21 points en 53 rencontres avec le Wild du Minnesota et les Stars de Dallas.

Il serait intéressant de voir ce que le Canadien pourrait obtenir en retour du numéro 14, ne serait-ce que d’un choix de 3e ronde.

 

#3 : Alex Galchenyuk

Capture d’écran : hockeydb.com

Alex Galchenyuk tente bien d’aider à la contribution de l’équipe, mais années après années, l’histoire se répète. Son problème de manque de constance joue contre lui depuis ses débuts dans la LNH et il a été au cœur de plusieurs rumeurs de transactions cette saison, notamment avec Matt Duchene.

Avec une récolte de 28 points en 49 rencontres, Galchenyuk n’est pas encore à son plein potentiel. Plus les saisons passent, plus je suis persuadé qu’il ira éclore sous d’autres cieux. Il a le talent et la forme physique afin de performer dans la LNH. Si l’on regarde la saison entière du Canadien, il n’a pas des statistiques horribles.

Par contre, ce que Marc Bergevin pourrait obtenir en retour demeure intéressant, si l’on regarde ce que l’Avalanche du Colorado a obtenu pour Matt Duchene.

 

#4 : Andrew Shaw

Capture d’écran : hockeydb.com

Prochainement, c’est-à-dire sous peu, le Canadien devra se rendre à l’évidence que l’acquisition d’Andrew Shaw, contre deux choix de 2e ronde, n’aura pas porté fruit. Avec deux coupes Stanley à son actif, Andrew Shaw devrait intéresser d’autres formations à faire son acquisition en vue des séries éliminatoires.

Il ne serait pas surprenant de voir les Blackhawks de Chicago, équipe avec laquelle Marc Bergevin a beaucoup transigé au courant des dernières années, à rapatrier le #65 qui connaissait de bons moments en compagnie de Patrick Kane.

 

#5 : Carey Price

Capture d’écran : hockeydb.com

Plus tôt cette saison, je demandais si le Canadien devait échanger Carey Price. Même si la valeur d’un gardien de but n’est jamais réellement élevée, si Marc Bergevin veut échanger son gardien, c’est maintenant ou jamais. C’est un dossier complexe, car il est vu par plusieurs comme étant le meilleur gardien de but dans la LNH.

Par contre, plusieurs équipes ont démontré dans les dernières années qu’il est possible de gagner une coupe Stanley avec un bon gardien de but, mais avec une offensive et une défensive beaucoup plus équilibrées. Évidemment, aucune équipe n’échangera leur premier centre contre un gardien de but numéro un. Cependant, c’est peut-être une belle occasion pour le Canadien de garnir sa banque de choix au repêchage et de jeunes espoirs.

À moins d’une surprise, il restera à Montréal à la date limite des transactions, mais pourrait toujours déménager lors du repêchage de la LNH les 22 et 23 juin 2018.

 

Ce ne sont que des suppositions, mais à moins d’une surprise, le Canadien devrait être vendeur lors de la date limite des transactions et Marc Bergevin se départira probablement de quelques joueurs afin d’améliorer son équipe à long terme. Il n’aura pas le choix de bouger s’il veut demeurer en poste la saison prochaine. Le Canadien reprend ses activités demain face aux Blues à Saint-Louis.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut