Baseball

Marlins: Vente de feu ou reconstruction?

Crédit photo: Miami New Times

Dee Gordon. Marcell Ozuna. Giancarlo Stanton. Et maintenant, Christian Yelich. Les Marlins de Miami, qui ont terminé la dernière saison avec une fiche de 77-85, ont échangé la plupart de leurs meilleurs joueurs dans les derniers mois.

Lorsqu’elle était menée par Jeffrey Loria, cette équipe laissait souvent aller ses meilleurs éléments pour économiser de l’argent – la même stratégie que Loria utilisait avec les Expos de Montréal, il y a déjà 17 ans. Toutefois, c’est un nouveau groupe qui gère les Marlins. Ce groupe, mené par Bruce Sherman et Derek Jeter, semblait beaucoup plus sérieux lorsqu’il a annoncé ses couleurs lors de l’achat de l’équipe l’an dernier. Alors, quelle est la stratégie des nouveaux propriétaires?

La vente de feu, une tradition chez les Marlins

Lors des années Loria, il n’était pas rare de voir les Marlins échanger plusieurs joueurs dans le but de baisser la masse salariale de l’équipe. Depuis 2006, la formation de Miami n’a été dans le top 20 qu’une fois à ce chapitre. Cela s’est produit en 2012, lorsque le nouveau Marlins Park accueillait l’équipe. Cependant, lorsque les résultats n’ont pas été au rendez-vous, la plupart des vedettes de l’équipe ont été échangées – plusieurs aux Blue Jays de Toronto, notamment Mark Buehrle et Jose Reyes. C’était une vente de feu. Le concept de vente de feu refère au fait de vendre des éléments de valeur à bas prix pour économiser de l’argent.

Après les échanges réalisés au cours des derniers mois, les hautes sphères du baseball crient au scandale. Après tout, pour les quatre grosses pointures mentionnées plus haut, les Marlins ont fait l’acquisition d’un seul joueur ayant fait ses preuves dans les ligues majeures. Celui-ci, Starlin Castro, désire être échangé, d’après le Miami Herald. On peut le comprendre. Castro a été acquis des Yankees en retour de Giancarlo Stanton, qui avait lui-même demandé un échange. Stanton mentionnait notamment que les nouveaux propriétaires voulaient « construire en enlevant des morceaux. » La situation est donc préoccupante pour l’instant. Après tout, certains champs de mines sont moins ravagés que le champ extérieur des Marlins présentement. Sherman et Jeter ont beaucoup de pain sur la planche.

Une reconstruction est-elle déjà en cours?

Alors que l’association des joueurs (MLBPA) est en colère en raison de la masse salariale trop basse des Marlins pour l’an prochain, il est intéressant de chercher à comprendre le plan des dirigeants de l’équipe. Il est compréhensible qu’avec une fiche de 77-85, Sherman et Jeter ne voulaient pas garder le même noyau de joueurs pour aller de l’avant. Regardons donc ce que les Marlins ont eu en retour de leurs meilleurs joueurs.

Pour Dee Gordon: Nick Neidert, Chris Torres et Robert Dugger

Pour Giancarlo Stanton: Starlin Castro, Jorge Guzman et Jose Devers

Pour Marcell Ozuna: Sandy Alcantara, Zac Gallen, Magneuris Sierra et Daniel Castano

Pour Christian Yelich: Lewis Brinson, Isan Diaz, Monte Harrison et Jordan Yamamoto

Les Marlins ont donc obtenu 14 joueurs, dont 13 sont de jeunes espoirs. De ce nombre, il est improbable que tous atteignent les ligues majeures un jour. Toutefois, c’est une façon rapide et efficace de relancer les clubs-écoles des Marlins. MLB.com classe justement Brinson, Harrison, Alcantara et Guzman comme étant les 4 meilleurs espoirs de la formation floridienne en ce moment. Certains de ces joueurs pourraient connaitre de très belles carrières.

De plus, en agissant ainsi, les Marlins s’assurent de finir parmi les derniers lors des saisons à venir. Cela leur garantit d’excellents choix au repêchage. Le repêchage est une autre manière de construire une formation; le homegrown talent, les joueurs qui grandissent dans une organisation, sont excessivement importants pour une équipe. Les Astros de Houston, qui ont remporté la plus récente Série mondiale, ont construit leur formation de cette façon. Les Astros ont connu quatre ans de médiocrité extrême, de 2011 à 2014, avant d’avoir une équipe respectable.

Est-ce à dire que les Marlins vont remporter la Série mondiale en 2024? Seul l’avenir nous le dira. Or, s’il y a un homme dans le monde du baseball qui sait comment gagner, il s’agit de Derek Jeter. D’ici là, surveillons attentivement les filiales des Marlins.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut