Basketball

La NBA à Londres

Pour la huitième fois au total et la sixième saison consécutive, la NBA s’offrait en spectacle à Londres. Ce sont deux jeunes équipes, les Celtics et les 76ers, qui s’affrontaient au O2 Arena de Londres. Les deux adversaires ont fourni un spectacle excitant dans une victoire de 114 à 103 de Boston.

Pourquoi aller à Londres?

Depuis plusieurs années, la NBA souhaite étendre son influence à travers la planète. Déjà en pré saison, la Chine accueillait deux rencontres opposant les Warriors du Golden State aux Timberwolves du Minnesota.

Et c’était loin d’être la première aventure de la NBA outre-mer. Parmi les destinations prisées de la ligue, on retrouve Tokyo, Shanghai, Yokohoma, Mexico, Saitama et bien sûr Londres. La liste devient plus importante lorsqu’on inclut les parties de pré saison : Milan, Nassau, Paris, Berlin, Barcelona, Rio, Montréal et j’en passe.

En passant, le prix le moins dispendieux pour assister à la rencontre à Londres était de 600 euros.

Une NBA internationale

La preuve est faite, la NBA est devenue internationale. En fait, la ligue s’implique dans les organisations de basketball autour du monde depuis plus de 30 ans. Étant le sport professionnel nord-américain avec le plus de joueurs étrangers, on peut en déduire la pertinence de leur stratégie. En fait, le quart des joueurs ne sont pas nés en sol américain.

Adam Silver, le commissionnaire de la NBA, demeure clair quant qu’à ses intentions à l’égard d’une expansion outre-mer.

«When we do expand, we’d need to expand probably with multiple teams. So that you wouldn’t have an orphan team in Europe, but that you’d potentially have a division so those teams could play each other more often . The NBA teams presumably traveling in Europe could have more teams to play when they’re over there»

– Adam Silver en 2013 sur ses plans d’avenir concernant la NBA

Cependant, avec quatre rencontres de saison régulière la saison dernière, Mexico City semble être prioritaire à court terme. Avec une population frôlant les neuf millions d’habitants, on comprend l’intérêt de Silva pour ce marché. En fait, la NBA a même ouvert récemment une académie pour y former les jeunes.

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut