Europe

Arsenal: Wenger, mais jusqu’à quand ?

Il est l’entraîneur à avoir passé le plus de matchs sur le banc d’un club de Premier League. Arsène Wenger dirige les Gunners depuis 1996 et a disputé 1775 matchs avec son équipe pour 684 victoires. Son palmarès avec le club londonien parle de lui-même: 3 championnats remportés, 7 coupes d’Angleterre et 7 Charity Shield et bien d’autres. Cependant, aujourd’hui, la donne semble avoir changée pour l’entraîneur français et de plus en plus de voix se font entendre pour réclamer son départ.

Arsenal et Wenger : une histoire d’amour…

L’équipe d’Arsenal championne en 2003-2004

Wenger commence sa carrière d’entraîneur à l’AS Nancy Lorraine. C’est cependant à l’AS Monaco qu’il se fait un nom en remportant le championnat de France dès sa première année sur le Rocher en 1987. S’ensuit un bref passage par le Japon et Nagoya Campus avant d’atterrir en 1996 à Arsenal. Wenger arrive en quasi-inconnu en Angleterre et devient le premier entraîneur non-brittanique d’Arsenal.

Le quotidien Evening Standart publiait le jour de son arrivée un article intitulé « Arsene who ? ». La saison suivante Arsenal réalise un doublé coupe-championnat et Wenger commence à devenir de plus en plus légitime dans le coeur des supporters des Gunners. Jusqu’en 2002, Arsenal ne parvient à remporter que quelques trophées mineurs. Parallèlement, Arsène Wenger renforce son équipe avec des joueurs qui exploseront sous le maillot rouge et blanc dans les années suivantes.

En 2002-2003, Arsenal réalise une saison pleine marquée par un nouveau doublé coupe-championnat et de nombreux nouveaux records établis: les Gunners deviennent la première équipe à marquer pendant tous leurs matchs de championnat, ainsi qu’à remporter tous leurs matchs à l’extérieur. Wenger est adulé par les supporters.

La saison suivante est encore plus mémorable pour les fans d’Arsenal; l’équipe, emmenée par des joueurs comme Thierry Henry ou Sylvain Wiltord,  démontre sur le terrain des qualités collectives et individuelles exceptionnelles et réalise un exploit en remportant le championnat sans concéder une seule défaite. Cette saison marque l’apogée de l’ère Wenger à Arsenal. Les choses vont par la suite se compliquer quelque peu.

… à la fin incertaine

C’est à partir des années 2010 que les premières contestations à l’encontre de Wenger se font entendre. Le dernier trophée remporté par Arsenal date de 2005. Les fans commencent à s’impatienter et le mouvement « Wenger Out » à émerger. Bien que personne n’ose remettre en cause tout ce qu’a apporté Wenger à Arsenal, le mouvement favorable à son éviction du club prend de l’ampleur et deviendra bientôt majoritaire.

La différence entre le « Wenger out » et les autres mouvements de contestation d’entraîneurs réside dans le respect immuable porté à l’objet de la controverse. Wenger a tellement apporté au club que les supporters souhaitant du changement renoncent pour la plupart à le critiquer directement. Les fans réclament son départ, mais continuent tout de même à lui accorder beaucoup d’estime.

On pourrait qualifier leur attitude d’opposition pacifique. L’entraîneur français résiste pour l’instant aux contestations et s’accroche à son club de cœur. Les fans, voyant que le dossier n’avance pas en leur faveur ont donné un tournant humoristique au « Wenger Out » sur les réseaux sociaux pour accélérer les choses.

On retrouve même une pancarte « Wenger out » au Zimbabwe à l’occasion d’une manifestation anti-Mugabe en novembre 2017, ce qui montre la singularité et la polymorphie de ce mouvement.

Wenger résiste malgré tout, mais jusqu’à quand ? Certains médias annoncent depuis ce jeudi que les dirigeants d’Arsenal auraient acté le départ de l’entraîneur alsacien pour cet été et que son remplaçant pourrait se nommer Carlo Ancelotti, ce qui serait un très gros coup de la part d’Arsenal.

Il ne faut cependant pas exclure l’éventualité d’une énième prolongation du contrat de l’entraîneur français.

Bien que l’épisode Wenger semble toucher à sa fin du côté de Londres, l’homme aura profondément marqué l’histoire du soccer anglais en général et sera toujours tenu en estime par les vrais fans de soccer.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut