Basketball

NBA | Qui remportera le titre de la recrue de l’année?

La NBA entamera bientôt la deuxième moitié de sa saison et malgré qu’il soit encore trop tôt pour déterminer qui remportera le titre de la recrue de l’année, les spéculations sont ouvertes. La classe de 2017 détient plusieurs perles. Que ce soit Kuzma qui bat le record des points pour le jour de Noël chez les Lakers ou encore le Jazz qui voit enfin son avenir assuré grâce au brio de Mitchell, le potentiel de cette saison demeure exceptionnel. Enfin, Ben Simmons n’est plus le meneur incontesté, alors qui sortira vainqueur de sa saison recrue?

Voici donc un Top 5 des meilleures recrues de cette saison dans la NBA.

5- Jayson Tatum

La vie est belle pour les Celtics. Premiers de l’Est, un jeune meneur de jeu étoile en Kyrie Irving et une recrue surprenante et fiable en Jayson Tatum. Encore la semaine dernière, Tatum était envoyé dans la mêlée pour les dernières minutes du quatrième quart afin de sceller la victoire des Celtics contre les Hornets.

Le président des Celtics, Danny Ainge, admet même que l’équipe aurait probablement opté pour Tatum même avec le premier choix au repêchage. C’est à croire qu’il avait prévu la blessure d’Hayward, que la jeune recrue remplace. Cumulant une moyenne de 14.1 points et 5.5 rebonds par match, Tatum est utile a bien des niveaux pour Boston. Cependant, il demeure très humble relativement à ses récents succès en mentionnant que des joueurs comme Horford et Irving facilitent grandement son travail.

«That’s why I consider myself fortunate, those guys dray a lot of attention.»

4- Lauri Markkanen

Probablement le moins médiatisé du Top 5. Faut dire que Chicago n’a rien de bien charmant avec seulement 13 victoires en 38 rencontres. Le seul point positif est la tenue de Markkanen qui enregistre une moyenne de 14.9 points par match. Du haut de ses sept pieds, le jeune finlandais se rend aussi très utile en ce qui concerne les rebonds, avec près de huit par rencontre.

Il atteint un sommet en carrière la semaine dernière avec 32 points dans une des rares victoires des Bulls contre les Pacers. Mieux entouré, il possède clairement le talent pour faire des miracles et restera sans aucun doute à surveiller dans les prochaines années.

3- Kyle Kuzma

Qui a besoin de Lonzo Ball lorsque tu as Kyle Kuzma? Un véritable vol dans le récent repêchage alors que les Lakers l’ont choisi vers la fin de premier tour. Depuis, il domine l’offensive des Lakers avec près de 18 points par rencontre. Après une carrière collégienne sans éclats, Kuzma s’est vraiment développé cette saison à Los Angeles. Il est présentement l’un des meilleurs tireurs de trois points dans la ligue avec 44 paniers faits en 99 tentatives, bon pour 49% d’efficacité. La plupart des joueurs ne tirent même pas avec cette efficacité à l’intérieur du trois points. De plus, avec une moyenne de 6.4 rebonds par match, Kuzma ne se rend pas qu’utile pour marquer des points.

Enfin, dans les cinq dernières parties, et ce malgré le fait que les Lakers affrontaient des équipes de séries dans l’Ouest, Kuzma marquait près de 28 points par rencontre. Mieux encore, il tirait pour 52% et 56% de la ligne des trois points.

«I’ve played like 30 games. I’ve played LeBron James, soi t can’t get much higher after that.»

2- Donovan Mitchell

L’offensive du Jazz repose en grande partie sur Mitchell, qui possède 14 parties avec plus de 20 points, un sommet chez les recrues. En décembre, Mitchell détient 23 points par match et tire pour 51%.

Le gars fourni. À un point tel qu’on le compare même à Wade, un honneur réservé à une poignée de joueurs. Faut dire qu’il a profité des conseils de Paul George et Chris Paul cet été.

«He’s going to be good for a long time»

– Chris Paul au sujet de Mitchell

Même LeBron fait les éloges de Mitchell en le surnommant «young king» et en lui conférant de précieux conseils. Bref, personne ne doute de l’immense talent de la recrue du Jazz.

1- Ben Simmons

Même si Simmons ne connait pas la même séquence que Kuzma et Mitchell, il demeure encore le favori pour remporter la course. Présentement, il domine toutes les recrues avec 7.4 aides par rencontre, soit le quatrième plus haut total parmi les joueurs de la NBA. Avec 8.5 rebonds et près de 17 points par partie, pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’il demeure essentiel aux 76ers.

Complet opposé d’Embiid, les deux jeunes joueurs resteront les piliers de Philadelphie pour encore de nombreuses années. Avec eux l’espoir d’aspirer aux grands honneurs.

Bref, les jeunes performent plus que jamais cette saison. Enjoy!

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut