Europe

Tour d’horizon du soccer européen à mi-saison

La nouvelle dimension économique que prend le soccer en Europe a totalement redistribué les cartes dans la plupart des championnats. On distingue désormais les clubs anciens, présents depuis longtemps dans leurs championnats et qui se battent pour subsister au plus haut niveau, ainsi que les « nouveaux-riches » du soccer. Des clubs plus ou moins anciens, récemment rachetés par des grosses fortunes et qui misent beaucoup sur l’argent pour obtenir des résultats sportifs. Ces clubs n’ont pas hésité à briser tous les records de transferts pré-établis, et cela en l’espace d’une saison.

On peut alors se demander si ces sommes folles dépensées par certains clubs lors des derniers mercatos leur ont permis de faire bonne figure dans leurs championnats en cette première partie de saison ou s’il n’en est rien.

En Angleterre:

Le championnat anglais, jusqu’alors très serré, voit en cette mi-saison un club se détacher : Manchester City. City surclasse ses adversaires et compte 12 points d’avance sur son dauphin Manchester United. Fort de ses nouvelles recrues acquises à prix d’or cet été (244.3 millions d’euros dépensés lors du mercato, le 2ème plus gros total) l’équipe de Guardiola est particulièrement en forme, elle offre un jeu attrayant et n’a perdu qu’une seule fois en cette moitié de saison ! City possède dans son effectif 5 des  10 défenseurs les plus chers au monde et possède cette saison une équipe très compétitive dont il faudra suivre avec attention le parcours en ligue des champions. Derrière City qui caracole en tête, le classement demeure assez serré, Manchester United, Chelsea et Liverpool (dans cet ordre) se tiennent en 3 points. On retrouve Arsenal et Tottenham aux  5ème et 6ème places, le « big six » est donc réuni aux 6 premières positions, et même si Manchester City semble avoir une bonne avance pour le titre rien n’est joué et la seconde partie de saison s’annonce pleine d’enjeux et de suspens en Premier League.

 

En France:

Après que Monaco eut brisé l’hégémonie parisienne en ligue 1 en remportant le titre l’année passée, il semblerait que Paris ait repris ses droits et ait décidé une nouvelle fois d’écraser le championnat. Le leader parisien compte 9 points d’avance sur son dauphin Monaco et n’a connu qu’une seule petite défaite (2-1) en championnat contre le promu Strasbourg. Après ses investissements de cet été Paris n’a plus le choix et est forcé de réussir. En effet le club a décidé cet été de battre tous les records en attirant au club le brésilien Neymar, possible candidat au ballon d’or dans les années à venir, pour 222m d’€. En plus de Neymar le PSG a décidé de doublement battre le record du plus gros transfert en attirant dans ses filets la jeune pépite française Kylian Mbappé âgé de seulement 19 ans pour 180 millions. Ces transferts devraient assurer à Paris de la tranquillité en Ligue 1, cependant il sera intéressant d’observer le comportement du club en Ligue des Champions après la déconvenue totale survenue l’an passé face au FC Barcelone. Derrière Paris, Lyon et Marseille, deux clubs emblématiques du championnat français se reconstruisent en investissant sur le marché des transferts et espèrent monter une équipe compétitive pour aller titiller Paris qui fait figure d’épouvantail. Preuve que l’argent ne fait pas tout, le LOSC (Lille), racheté cet été par un investisseur luxembourgeois, compte le 5ème plus gros budget du championnat et connaît un début de saison plus que difficile, ils occupent à la mi-saison la 18ème place.

 

En Italie :

Alors que tout le monde attendait le retour de l’AC Milan en haut du classement ou bien la continuité du règne de la Juve, c’est bien le Napoli qui, fort de son jeu rapide et tourné vers l’attaque, occupe la première position en Italie à la trêve. Le Milan AC récemment racheté par des chinois a été le 4ème club le plus dépensier cet été, il s’est renforcé sur toutes les lignes avec notamment les arrivées de Bonnucci de la Juve, de Calhanoglu de Leverkusen ou encore du portugais de Porto André Silva. Cependant, malgré tout ces transferts censés assurer sa réussite, l’équipe entrainée par Gennaro Gattuso n’y arrive pas et occupe pour l’instant la 11ème place. Pour le titre rien n’est encore joué, la Juve talonne le Napoli d’un seul point avec une différence de buts favorables. Il ne faut pas non plus oublier l’Inter de Milan qui propose un jeu séduisant cette année et qui occupe la 3ème position à 6 points de la Juventus. En Italie, le classement des buteurs nous offre également une belle bataille entre Icardi (Inter, 17 buts), Immobile (Lazio, 16 buts) et Dybala (Juventus, 14 buts). Le Calcio demeure plein de suspens et la seconde partie de saison s’annonce plus qu’intéressante.

 

En Espagne :

Cette année le championnat espagnol semble prendre une tournure assez inédite; au lieu du duel toujours tant attendu entre le real de Madrid et le FC Barcelone, le barça, toujours invaincu en championnat, se retrouve seul en tête du classement, suivi de loin (9pts) par l’Atletico de Madrid. On retrouve sur la 3ème marche le FC Valence à deux points de l’Atletico. Le Real n’arrive qu’à la 4ème position à la trêve, un échec pour l’équipe de Zinedine Zidane championne en titre qui compte sur le mercato hivernal pour se renforcer et qui désormais, sauf gros exploit, jouera la réussite de sa saison en Ligue des Champions.

 

En Allemagne:

On retrouve à la mi-saison en Allemagne les 3 plus gros clubs aux trois premières positions du classement. Le Bayern, qui s’est beaucoup renforcé cet été avec notamment l’arrivée record de Corentin Tolisso de Lyon occupe la première place avec 11 points d’avance sur Schalke 04 et 13 sur le Borussia Dortmund qui cette année a du mal à rester au contact du leader bavarois. Le championnat semble donc encore une fois promis aux bavarois pour la 6ème fois consécutive.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut