Basketball

NBA | Le Thunder enfin à la hauteur

C’en était presque devenu un sujet tabou, personnage n’avait prévu la fiche de 8-12 qu’affichait le Thunder d’Oklahoma City au début du mois de décembre. Alors que la plupart avaient perdu espoir, OKC remporte 12 de ses 15 dernières rencontres et grimpe au 5e rang de l’Ouest.

Laissez-moi être clair. Le Thunder demeure loin d’être prêt à affronter les Rockets et encore moins les Warriors lors d’une série de sept rencontres. Par contre, la récente séquence victorieuse de l’équipe est un excellent présage pour la suite de la saison régulière.

ENFIN!

Après un lent début de saison, le Thunder sort enfin de sa torpeur, amassant de convaincantes victoires contre des puissances de la ligue. En effet, OKC remportait mercredi un match de 124 à 107 contre les Raptors de Toronto, qui trônaient au premier rang de l’Est à ce moment. Dans la victoire, Paul George s’illustre avec 33 points alors que Westbrook frôle le triple double en amassant 30 points, 13 aides et huit rebonds. C’était une sixième victoire consécutive pour la troupe de Donovan, qui battait les Rockets d’Harden un match plus tôt.

Plus de peur que de mal dans le cas du Thunder, qui se réveille à temps pour aspirer à l’avantage du terrain lors des prochaines séries éliminatoires. Bien qu’il reste plus de la moitié de la saison à jouer, un tel avantage est loin d’être acquis pour l’équipe de Westbrook. Leur prochain défi sera d’afficher la même constance que celle présentée au cours du mois de décembre.

L’effort d’équipe du Thunder

Tout le monde était au courant, le problème majeur du Thunder résidait dans sa cohésion d’équipe. Westbrook, Georges et Anthony, bien qu’étant parmi les meilleurs éléments de la NBA, ne faisaient qu’enchainer les isolations pour tenter de marquer. À aucun moment ne se sont-ils adaptés à l’équipe adverse afin d’utiliser les différentes forces de l’équipe. À présent, Robertson est davantage utilisé offensivement et Adams détient aussi plus de liberté autour du filet. Pour laisser la chance à d’autres de briller, Carmelo a notamment dû céder davantage d’espace à ses coéquipiers et rempli maintenant mieux son mandat. C’est bon de voir que le Thunder ne se résume pas qu’à son Big Three.

De plus, le pourcentage des lancers réussis d’OKC frôlait les bas-fonds de la NBA. Bon pour le 23e rang, le 44.6% que le Thunder a construit cette saison est loin d’être représentatif de tout le talent de l’équipe. Depuis la séquence victorieuse, le Thunder enregistre 50.9% d’efficacité et détient les meilleurs chiffres à ce niveau depuis la mi-décembre.

Ça me semble clair, la confiance est revenue. Le Thunder est enfin prêt à rivaliser avec les meilleures équipes du circuit. Ça continu d’ailleurs ce soir contre les Bucks et Giannis Amtetokounmpo.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut