Royal de Montréal

Mes bonbons de la saison 2017 du Royal et de l’AUDL

Je vais me gâter en vous proposant mes bonbons de la dernière saison. Ce n’est pas une compilation des meilleurs et des moins bons. Seulement des moments et des athlètes qui m’ont marqué au cours de la saison 2017 du Royal et de l’AUDL.

La French Connection Montréalaise

Stève Bonneau, Quentin Bonnaud et Nasser Mbae Vogel. Tel la légion étrangère française, ils sont débarqués à Montréal l’hiver dernier pour se tailler une place dans l’alignement et faire tourner les têtes de la ligue. Bonneau, général de l’artillerie s’est établi comme un solide lanceur de missile longue portée. Bonnaud lui, colonel des forces aériennes, a dominé les airs, tant à la verticale qu’à l’horizontale. Et Vogel, le général de l’infanterie, faisait le sale boulot en s’imposant physiquement autant en offensive que défensive. Merci à nos cousins français pour le spectacle.

La longue passe qui ne finit pas de voler

En parlant de Bonneau (Stève). Il a décoché cette passe longue lors du match où le Royal accueillait New York. Il reçoit la passe en soutien de Rick. Sans hésiter, il lance un missile qui ne semble pas vouloir atterrir. Si ce n’était de Voelpel qui l’attrape pour le point, je croie que ce disque volerait encore au moment d’écrire ces lignes…. Et ce, devant la foule locale, qui n’a pas manqué d’exprimer son appréciation. Quelle. Passe. (voir à 1:40).

Coach Cadotte et la petite Charlie

J’ai déjà écrit à ce sujet.Mais on ne s’en tanne pas vraiment.

Caroline Cadotte et l’ultimate

Francis Breton en renfort

Lors d’une match local, Foster, l’américain se désiste à la dernière minute. Breton qui ne devait pas être sur l’alignement, est ajouté moins d’une heure avant le lancer d’engagement d’ouverture. J’ai rarement vu un joueur aussi déterminé à démontrer à ses entraineurs qu’ils venaient de prendre la meilleure décision de la journée. Breton devait contribuer significativement à la victoire et ce, autant en offensive qu’en défensive. Un cas classique de joueur de petit gabarit qui « compense » par son caractère. Ça non plus, on ne s’en tanne pas.

Francis Breton saluant la Zone Aiglon – Crédit Royal de Montréal

Victoire de Toronto contre Dallas

Montréal a été l’hôte des demies finales et de la grande finale de l’AUDL. La deuxième demie finale opposait les favoris de Dallas à Toronto. C’était une soirée estivale douce comme on les aime. Plus de 2000 personnes dans les estrades. Plusieurs joueurs de Toronto portait un chandail des Expos lors de l’avant match. La foule montréalaise s’est mise à encourager Toronto. Je me suis mis à encourager Toronto. Toronto l’a remporté après avoir tiré de l’arrière pendant les trois premiers quarts. Pour moi et pour plusieurs présents ce soir-là, ça aura été la première fois qu’on aura été aussi content de la victoire d’une équipe de Toronto à Montréal.

Jesse Schofner

Jessy Schofner a été la première femme a signé avec une équipe pour une saison complète dans l’AUDL. Malgré la saison de misère de son club (0-14), elle a su contribuer à son club particulièrement en offensive. Peu importe la suite des choses, elle aura a sa façon provoqué des réflexions et des débats qui façonneront directement ou non l’avenir du circuit.

Le Royal à TVA Sports

Qu’est-ce qu’il a de mieux immédiatement après jouer au ultimate ? En parler ! Et c’est ce que j’ai l’immense privilège de faire à l’antenne de TVA Sports et ce, avec le meilleur animateur-analyste-réalisateur, Julien Chapdelaine. Merci au Royal et à Vaudeville production. Du bonbon. Du GROS bonbon.

On vous souhaite une belle année 2017. Pleine de bonbons.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut