Basketball

NBA | Top 5 des meilleurs centres de la ligue

Après plus de deux mois d’activité et une trentaine de rencontres, l’échantillon de la saison 2017-2018 devient de plus en plus crédible. On peut déjà voir qu’Harden devrait finalement remporter son premier MVP et que les Kings ne feront pas les séries pour une 12e année consécutive. Bref, les mêmes joueurs apparaissent de plus en plus souvent dans les highlights : nous savons qui domine. Voici donc un Top 5 des meilleurs centres du circuit depuis le début de la saison.

Si une statistique du jour se retrouve dans le Top 10 de la NBA, sa position sera mentionnée.

5- Dwight Howard – Hornets de Charlotte

Grandeur : 6p11

Nombre de saisons : 14

Points (par match) : 15.9

Rebonds (par match) : 12.5 – 4e

Aides (par match) : 1.3

Vols (par match) : 0.5

Contres (par match) : 1.3

Tirs contestés (par match) : 7.9

Ah ce bon vieux Dwight. Il est le standard à atteindre pour n’importe quel centre. À sa 14e saison, il est toujours aussi efficace autour du panier. Un joueur d’expérience roulant sa bosse depuis longtemps dans la NBA. Le triple récipiendaire du titre du joueur défensif de l’année (2009-2011) a encore quelques bonnes saisons devant lui et est un mentor hors pair pour tous les jeunes centres désirant percer dans la grosse ligue.

4- Andre Drummond – Pistons de Détroit

Grandeur : 6p11

Nombre de saisons : 6

Points (par match) : 13.8

Rebonds (par match) : 14.8 – 2e

Aides (par match) : 3.7

Vols (par match) : 1.4

Contres (par match) : 1.3

Tirs contestés (par match) : 8.9

Après une saison assez moyenne l’année dernière, les Pistons et Drummond sont de retour en force en 2017. 2e au chapitre des rebonds dans le circuit, plus aucun doute dans ma tête, le grand homme de Détroit est l’homme de la situation. En plus d’être une véritable bête sous le panier, Drummond est aussi un meilleur passeur que la majorité des centres de la ligue. Avoir ce talent en tant que centre est une denrée rare, et un outil à exploiter pour n’importe quelle équipe.

Son plus gros problème a toujours été les lancers francs, il détient une moyenne de seulement 40% en carrière à cet effet. Cette saison, il frôle le 63%.

3- Joel Embiid – 76ers de Philadelphie

Grandeur : 7p

Nombre de saisons : 2

Points (par match) : 24.1

Rebonds (par match) : 11 – 8e

Aides (par match) : 3.5

Vols (par match) : 0.7

Contres (par match) : 1.9 – 5e

Tirs contestés (par match) : 10.8

Joel, Joel… Bon, c’est vrai qu’il apprécie particulièrement le trashtalk, mais c’est aussi un des meilleurs centres de la ligue. À sa première saison en santé, Embiid a convaincu toute la NBA de ses nombreux talents. En plus d’être un leader naturel auprès de ses coéquipiers, le géant de 7p domine sous le panier.

Malheureusement, il devrait manquer le match contre les Raptors à cause d’une blessure au dos. Je peux vous jurer que les 76ers allument présentement une chandelle à l’église et souhaitent que tout se passe bien dans son cas.

2- Karl-Anthony Towns – Timberwolves du Minnesota

Grandeur : 7p

Nombre de saisons : 3

Points (par match) : 20.7

Rebonds (par match) : 11.6 – 6e

Aides (par match) : 2

Vols (par match) : 0.9

Contres (par match) : 1.3

Tirs contestés (par match) : 13.2 – 2e

Le KAT, même pas encore dans sa prime et déjà parmi les meilleurs joueurs du circuit. Tows représente tout ce qu’une franchise désire chez un jeune centre, il excelle dans presque tous les aspects du jeu en tirant pour 52.6%. En compagnie de Butler et Wiggins, l’avenir du Minnesota est assuré.

D’ailleurs, Town est devenu le deuxième joueur dans l’histoire de la NBA à atteindre 3000 points et 2000 rebonds avant son 22e anniversaire. Seul Howard l’a fait avant lui. Ce n’est pas compliqué, si tu es un centre et que tu te fais comparer à Howard, tu es une machine.

1- DeMarcus Cousins – Pelicans du New-Orleans

Grandeur : 6p11

Nombre de saisons : 10

Points (par match) : 26.2 – 6e

Rebonds (par match) : 12.3 – 5e

Aides (par match) : 5.1

Vols (par match) : 1.5

Contres (par match) : 1.5

Tirs contestés (par match) : 12.7 – 4e

Aucun doute. Cousins est le meilleur joueur de centre de la NBA. Malheureusement, en dix saisons, il ne s’est pas retrouvé à une seule reprise dans les séries, faut dire qu’avoir passé sa carrière à Sacramento ne l’a clairement pas aidé. Sa malédiction continue alors que les Pélicans sont présentement sous la barre des .500 avec Cousins et Davis en forme.

Malgré tout, DeMarcus devient un mismatch instantané, peu importe qui le surveille. Sa force sous le panier lui permet d’enfiler les buckets sans aucun problème. De plus, il possède un talent de passeur presque qu’inégalé chez les centres de la ligue, seul Al Horford peut se vanter de le surpasser, avec 5.4 aides par match. À surveiller : le centre de 6p11 deviendra joueur autonome cet été et si la New-Orleans ne devient pas rapidement une équipe gagnante, ils peuvent dire leurs adieux à Cousins, et prochainement à Davis.

Mentions honorables à Hassan Whiteside, Al Horford, Clint Capela, Rudy Gobert et Kevin Love qui auraient complété un Top 10.

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut