Plus +

Premier podium en carrière pour Evan McEachran

De droite à gauche : Evan McEachran (CAN), Øystein Bråten (NOR), Colby Stevenson (USA) Photo: Freestyle Canada Coaching Staff

Vancouver, 26 novembre 2017 – Communiqué – L’équipe de slopestyle de Ski Acrobatique Canada avait rendez-vous avec le monde au Stubai Zoo Snow Park pour la deuxième Coupe du monde FIS de ski acrobatique de la saison 2017-2018. Les rondes de qualifications avaient lieu vendredi chez les hommes et samedi chez les femmes à l’issue desquelles 16 skieurs et 8 skieuses accédaient aux rondes finales du dimanche.

Du côté masculin, Evan McEachran s’est illustré du début à la fin de la compétition avec une ronde de qualification presque parfaite lui permettant de se hisser au deuxième rang et ainsi de confirmer sa place en finale. Malgré une température peu clémente aujourd’hui, le natif d’Oakville, ON a skié la finale comme il l’avait fait la veille, avec confiance, ce qui lui a permis d’accéder à la deuxième marche du podium, son premier en Coupe du monde en carrière. « Le week-end a été tout simplement incroyable! À l’entraînement, je me sentais très bien puis, aux qualifications, je suis parvenu à réussir ma descente de rêve sur ce parcours. Tout un feeling! Ensuite, lors de ma deuxième descente de qualification, j’ai réussi à en donner un peu plus et à me positionner encore mieux pour la finale. Malheureusement, la météo n’était pas favorable aujourd’hui je n’ai donc pas eu un très bon entraînement et lors de ma première descente la vitesse n’y était pas. J’ai donc décidé d’improviser à ma deuxième descente et je suis parvenu à mettre tous les morceaux en place pour finalement terminer deuxième! », a dit avec enthousiasme McEachran.

« C’est tout un poids qui a été levé de mes épaules, surtout en cette année de qualification olympique où la pression est forte pour accéder au podium. C’est mon premier podium en quatre ans… c’est incroyable. Je crois que je serai capable de faire encore mieux au cours des prochaines épreuves », a terminé le skieur canadien.

Seul autre athlète canadien en finale, Alex Bellemare a pour sa part terminé au huitième rang du classement général.

La skieuse québécoise Kim Lamarre s’est dite un peu déçue d’avoir raté la finale en terminant au dixième rang mais en retire des éléments positifs sur lesquels elle compte capitaliser à sa prochaine compétition. « Ce n’est pas ce que je voulais mais c’est quand même un bon résultat pour ma qualification olympique. Je suis dans une meilleure position que je ne l’étais avant de prendre le départ à Stubai », explique-t-elle. « J’ai commis quelques erreurs dans ma descente et n’eut été de celles-ci j’aurais accédé à la finale mais je prends quand même le résultat et je vais construire sur ça parce qu’il y a beaucoup d’éléments positifs cette semaine. »

Incommodé par une douleur au genou, Alex Beaulieu-Marchand a jugé plus prudent de se retirer de la Coupe du monde de Stubai ce week-end afin de prendre quelques jours de répit en prévision du Dew Tour. « Je me suis blessé au genou cet été en Nouvelle-Zélande et j’ai essayé de skier à cent pourcent deux semaines avant la Coupe du monde mais j’ai réalisé que les douleurs à mon genou ne me permettaient pas de skier de manière optimale.

J’ai préféré jouer de prudence afin d’être pleinement rétabli pour la prochaine compétition », explique l’athlète de Québec. La médaillée d’or des Jeux de Sotchi Dara Howell a dû elle aussi rester à l’écart pour ce premier événement de la saison suite à une blessure mineure subie à l’entraînement à Stubai.

Cinq athlètes NextGen à Stubai

Le contingent canadien s’est présenté à Stubai avec cinq athlètes de son groupe NextGen : Noah Morrison, Philippe Langevin, Patrick Dew, Max Moffatt et Elena Gaskell. La jeune skieuse de 16 ans, qui en était seulement à son troisième départ en Coupe du monde, a bien failli accéder à la ronde finale, terminant neuvième à l’issue de ses deux descentes aux qualifications. « J’aurais aimé accéder à la finale, mais je suis tout de même contente d’avoir réussi à atterrir mes descentes et terminer dans le top 10 du classement », explique Gaskell qui s’était fixé l’objectif d’améliorer son classement à chaque compétition, ce qu’elle a réussi.

« Je continue d’apprivoiser le circuit de la Coupe du monde mais je commence à me sentir de plus en plus à l’aise sur les parcours qui sont plus difficiles que ceux du circuit Nor-Am et je connais aussi mieux le talent des autres athlètes donc je sais ce que je dois faire pour être compétitive. »

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut