Course

Même duo chez Toro Rosso en 2018

Pierre Gasly au Grand Prix de Malaisie. Crédit photo: AFP / La Croix

Pierre Gasly et Brendon Hartley seront en Formule 1 à temps plein l’an prochain. C’est ce qu’a confirmé le directeur de la Scuderia Toro Rosso, Franz Tost, jeudi matin.

Ce duo de pilotes, que personne n’attendait au début de la saison, a eu de la difficulté récemment en raison des bris répétés des moteurs Renault. Au cours des dernières semaines, Toro Rosso a d’ailleurs accusé son motoriste de sabotage. L’écurie Renault n’est qu’à quatre points de Toro Rosso au championnat des constructeurs.

Des parcours bien différents

Pour le jeune français Pierre Gasly, il ne faisait aucun doute qu’il serait chez Toro Rosso, l’équipe junior de Red Bull, en 2018. Le pilote de Rouen a suivi la voie destinée aux jeunes pilotes talentueux, remportant notamment le championnat des pilotes GP2 l’an dernier. Il a également disputé une épreuve de Formule E cette saison. Il était pilote d’essai chez Toro Rosso en 2017, mais il n’était pas prévu qu’il devienne titulaire si rapidement. Cependant, le départ hâtif de Carlos Sainz pour Renault n’a pas laissé le choix à l’écurie de Faenza. Gasly a fait ses débuts au Grand Prix de Malaisie, terminant au 14e rang. Il est cependant difficile d’évaluer son talent. Gasly a reçu des pénalités de 20 et 25 places sur la grille de départ lors des deux dernières épreuves en raison de bris de moteur.

Brendon Hartley était l’un des favoris pour un volant Toro Rosso… en 2009. Cependant, il a perdu le support de l’écurie à l’époque, Toro Rosso choisissant de se ranger derrière Jaime Alguersuari. À 28 ans, c’est un concours de circonstances qui fait en sorte que Hartley a une autre chance en Formule 1. Il aura fallu le départ de Carlos Sainz, une absence de Pierre Gasly au Japon et de piètres performances de Daniil Kvyat pour que le pilote néo-zélandais se fraie un chemin chez Toro Rosso. Avant de recevoir l’appel de Franz Tost, il faisait des courses d’endurances cette saison… et il mène toujours le championnat LMP1!

Nous verrons donc ces jeunes pilotes en action, avec un moteur Honda derrière eux, l’an prochain.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut