Canadiennes et LCHF

Une fin de semaine d’apprentissage pour les Canadiennes

Crédit : Nicholas Pereira / SurLeBanc.ca

En fin de semaine dernière, les Canadiennes de Montréal ont complété deux matchs d’une série de trois face au Red Star Kunlun de Shenzhen, une nouvelle formation chinoise de la LCHF. Vous l’avez bien entendu, une formation chinoise! Le premier des deux matchs s’est disputé au Centre Bell, l’autre, à l’aréna Michel-Normandin à Montréal. Emerance Maschmeyer samedi, et Catherine Herron dimanche, ont été les deux gardiennes partantes pour la formation de Dany Brunet.

Une surprise de taille

Plus de 5000 partisans étaient présents pour le premier affrontement entre les deux équipes. L’émotion était à son comble alors qu’il s’agissait d’une première expérience au fameux amphithéâtre du Tricolore  pour certaines joueuses de l’équipe montréalaise, notamment Erinn Noseworthy : « En étant une fière partisane des Canadiens, il s’agit d’un rêve devenu réalité pour moi et j’ai déjà hâte de revivre l’expérience l’année prochaine. » Mis à part l’émotion derrière cette partie, Noseworthy a été la seule joueuse a avoir marqué pour les Canadiennes dans un revers de 3-1, leur premier de la saison. Le manque d’exécution ainsi que le manque de communication a joué un rôle important dans la défaite. « Nous ne devons pas changer notre stratégie afin d’affronter les filles demain, nous n’avons tout simplement pas jouer de la manière que nous jouons à l’habitude. Nous allons devoir tirer au filet davantage pour la deuxième partie, » affirme Melanie Desrochers, qui a dû faire face à une offensive explosive de la part du Red Star Kunlun.

Toutefois, une des assistantes-capitaine de la formation, Ann-Sophie Bettez, a mentionné que « demain vous pouvez être assurez qu’on va être là » après le match de samedi concernant de l’affrontement du lendemain. Bref, le manque d’exécution ainsi que le stress d’affronter une autre formation dans une aréna d’une telle ampleur est définitivement venu influencer le jeu de l’équipe, selon l’entraîneur-chef Dany Brunet. La table était mise pour le match du dimanche.

Une revanche pour conclure la fin de semaine

C’est avec une attitude de revanche que les joueuses des Canadiennes de Montréal sont embarquées sur la patinoire de l’aréna Michel-Normandin dimanche après-midi. Chose qui était véridique puisque la troupe de Dany Brunet a inscrit deux buts rapides en première période. Melanie Desrochers et Noémie Marin ont été les marqueuses. Par contre, le Red Star Kunlun ne voulait pas s’avouer vaincu en nivelant l’écart à un seul but en fin de période. De gros arrêts de Catherine Herron ont su garder l’avance de la formation. Après une période de jeu, 2-1 Montréal. Le deuxième engagement fut un peu plus difficile alors que les Red Stars ont dominé la première moitié de la période, notamment avec un but de Melanie Jue pour créer l’égalité.

L’effet Beaulieu

Toutefois, en deuxième moitié de période, la défenseure recrue de l’équipe, Laurence Beaulieu, a marqué d’un bon tir du cercle des mises en jeu pour, non seulement pour compter son premier but en LCHF, mais aussi pour ramener l’avantage du côté de son équipe. C’est alors que Noémie Marin inscrit son deuxième but du match pour doubler l’avance. C’est maintenant 4-2 après 40 minutes. D’ailleurs, lors de l’entrevue d’après-match, Beaulieu, qui était une ancienne des Carabins de l’Université de Montréal, a affirmé ceci: « Honnêtement, j’ai été surprise puisque je ne savais même pas que j’avais compté! C’est en voyant mes coéquipière lever les bras que j’ai compris que la rondelle avait pénétré. Sincèrement, je me suis dit que je n’allais pas marquer cette saison dû à mon rôle défensif, mais cela fait extrêmement du bien et m’enlève beaucoup de poids sur les épaules. »

« Elle a compris le message et savait de quoi nous avons parlé avant le match, » dit Dany Brunet à son égard.

La troisième période fut dominée par les Canadiennes qui ont inscrit un cinquième but, gracieuseté d’Ann-Sophie Bettez qui elle aussi a connu un fort match. Noémie Marin (deux buts et une passe) Karell Émard (trois passes) et Laurence Beaulieu ont été les joueuses les plus importantes de la deuxième partie qui s’est terminée par une victoire de 5-3. La table est maintenant mise pour le troisième et dernier match de cette série de trois, demain soir à l’aréna Michel-Normandin.

Une soirée de premières

Par ailleurs, il est important de mentionner que suite au match de dimanche, Dany Brunet est devenu l’entraîneur le plus victorieux de l’histoire de la LCHF et qu’il s’agissait d’une première, alors que Karell Émard jouait sur le même trio que Tracy-Anne Lavigne, une joueuse qu’elle avait elle-même entraînée avec les Stingers de Concordia l’année précédente.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut