Alouettes

Les Alouettes officiellement éliminés de la course aux séries

Mention de source: rodperderson.com

Battus 42-24 hier après-midi par les Eskimos d’Edmonton, les Alouettes de Montréal peuvent officiellement penser à 2018 : en subissant une 8e défaite consécutive, les hommes de Kavis Reed ont par le fait même été officiellement exclus des séries éliminatoires de la LCF. Si personne n’est surpris de ce dénouement inévitable, les Als ont toutefois maintenant atteint le fond du baril. Voici en vrac mes observations et commentaires sur le spectacle tristounet auquel nous avons eu droit lundi au Stade Percival-Molson :

 

  • Le match avait pourtant très bien débuté pour les Alouettes. Après un touché de 9 verges de Tyrell Sutton, la défensive a retourné un échappé sur 64 verges pour inscrire sept autres points. Bédé a ensuite ajouté un placement, si bien que c’était 15-0 pour Montréal après 10 minutes de jeu environ.

 

  • Les choses se sont toutefois gâtées par la suite, l’attaque étant incapable d’inscrire un autre touché et devant se contenter de placements.

 

  • Le quart des Alouettes, Drew Willy, a été mauvais: 193 verges de gains, aucune passe de touché et 2 interceptions (dont une retournée pour un touché par la défense des Eskimos).

 

  • On le répète : l’état-major de l’équipe doit absolument offrir le prochain départ au quart Matt Shiltz. Il ne peut pas faire pire que Willy ou Durant de toute façon et c’est une bonne occasion de savoir ce qu’il a dans le ventre en prévision de la prochaine saison.

 

  • Encore une fois, le meilleur joueur offensif des Alouettes a été Tyrell Sutton. Le porteur de ballon a récolté 139 verges au sol en 14 courses (moyenne de 9,9 verges/course) en plus d’inscrire un touché. Il a ajouté 37 verges par la voie des airs, mais a toutefois commis un échappé.

 

  • Boris Bédé a été parfait hier, convertissant avec succès ses quatre tentatives de placement (20, 31, 37 et 45 verges). Le botteur originaire de la France connaît une bonne saison avec un taux d’efficacité de 85,3 %.

 

  • Pour un quatrième match de suite, la défense des Alouettes a accordé plus de 100 verges au sol au porteur de ballon adverse. Hier, c’est C.J. Gable qui leur a fait mal en récoltant 111 verges et en inscrivant un touché.

 

  • Le receveur des Eskimos, Brandon Zylstra, a dépecé la défensive montréalaise tout au long du match. Il a accumulé 201 verges de gains (!!!) en plus d’inscrire un touché.

 

  • Plus le temps passe et plus il semble évident que Jacques Chapdelaine, l’ancien entraîneur et coordonnateur offensif de l’équipe, et Noel Thorpe, l’ancien coordonnateur défensif, n’étaient pas la cause des insuccès de l’équipe. Depuis qu’ils ont été congédiés, les Alouettes n’ont pas goûté à la victoire…

 

Prochain match : Le dimanche 22 octobre, au Stade Percival-Molson, contre les Tiger-Cats de Hamilton.

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut