AHL

Dea, peut-être une solution « gratuite »…

The Times Tribunes

Aux alentours de 14h aujourd’hui les Penguins de Pittsburgh ont décidé de placer le nom de Jean-Sébastien Dea au ballotage afin de l’envoyer dans leur club-école, les Penguins de Wilkes-Barre. Banal direz-vous, sauf que quelques semaines avant, les Penguins lui ont fait signer une entente d’un an à deux volets! Dea, est un joueur de centre droitier de 23 ans ayant oeuvré la majorité des trois dernières saisons dans la Ligue Américaine. Choix de 3e ronde en 2011, Jean-Sébastien tente depuis plusieurs camps de prouver qu’il a sa place dans la Ligue Nationale, mais disons que la tâche est ardue à Pittsburgh. Bien malgré lui, aujourd’hui on lui donne la chance de poursuivre sa carrière ailleurs.

Plusieurs faits doivent être connus de ce joueur de caractère bourré de talents. Tout d’abord, il faut savoir que Dea a été recruté en tant que coéquipier de Sven Andrighetto pendant son séjour avec les Huskies de Rouyn-Noranda. Pourquoi c’est important? Parce que Dea n’avait que 17 ans et qu’Andrighetto n’allait être repêché que l’année suivante, grâce à Dea qui l’aura alimenté toute l’année…

À Pittsburgh, Crosby, Malkin, McKegg et Wilson sont devant lui dans la hiérarchie respectant leurs rôles respectifs. Les Pengouins et Mario Lemieux ont trop de classe pour laisser pourrir un joueur de la trempe de Dea dans les mineures éternellement. Est-ce qu’une équipe le réclamera au ballotage? Sans aucun doute! Des joueurs de centre naturel apte à engendrer au moins un point aux deux matchs dans la AHL ne courent pas les rues. Rien ne dit qu’il ne le ferait pas dans la grande ligue avec de bons joueurs.

À travers les saisons, les Penguins ont tenté d’en faire un troisième centre responsable dans les deux sens de la patinoire, mais Dea est clairement un joueur plus offensif apte à prendre un 2e rôle dans une équipe. Excellent patineur, bonnes mains, bonne vision, il est solide sur ses patins malgré sa taille (5’11 ») et possède un tir digne de la grande ligue. Pittsburgh coopère donc à ne pas ruiner la carrière de Jean-Sébastien en le laissant tâter le marché.

Est-ce qu’il représente une opportunité pour les Canadiens de Montréal? Certainement. Avec Drouin maintenant comme premier centre, nous étions réticents à nommer le nom d’un certain joueur comme notre numéro deux, et ce, malgré un bon camp. Quoiqu’il connaisse toujours de bons camps avant de sombrer dans l’improductivité… Dea serait sans aucun doute une partie de la solution pour Marc Bergevin. Mature, habile et possédant clairement une force de caractère unique (n’ayant jamais abandonné malgré les multiples saisons en ligues mineures). Avec le manque flagrant d’offensive des Canadiens de Montréal, il ne s’agit pas d’un risque mais d’une opportunité qui s’offre à l’équipe, qui doit foncer tête première dans son cas.

Dea – Gallagher, c’est prédestiné à avoir du succès. Deux travailleurs acharnés au caractère de guerrier et au flair incontestable pour le fond du filet feraient clairement du CH une équipe plus redoutable offensivement. Bergevin compte sur près de huit millions en banque, personnes ne me fera croire que Dea représente un gaspillage de fonds… Jean-Sébastien est un Lavalois de surcroît… S’il s’avère qu’il ne soit meilleur que Plekanec, Mitchell, Shaw ou Holland au centre, il saura attirer les foules à Laval!

Une chance. C’est tout ce qu’il mérite!

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut