Impact

L’Impact en séries? Mission impossible!

Journal Métro

S’il y a bien un moment où l’Impact doit sortir un lapin de son chapeau, c’est maintenant! Le Bleu-Blanc-Noir à le dos contre le mur et leur participation en série n’a jamais été aussi incertain. Selon MLS.com, la formation montréalaise compte 4% de chance de faire les séries éliminatoires, c’est extrêmement bas, c’est une mission impossible! Mais que c’est-il passé avec l’équipe qui avait un mois d’août exceptionnel et qui maintenant est en chute libre?

 La débandade

Eh bien, ce fut quatre défaites consécutives, dont trois à domicile, contre Toronto, Chicago, Nouvelle-Angleterre et Minnesota. Ces quatre défaites ont remit l’Impact en septième place et donc hors du portrait des séries actuelles. Le onze montréalais a perdu des points malchanceux contre le Fire de Chicago, dont on se rappelle du carton rouge assez douteux de Boldor et le tir sur le poteau de Piatti. Mais se faire humilier contre les Revs ou pire encore, perdre contre une équipe d’expansion bâtie de restants des autres équipes en MLS, le Minnesota United, au Stade Saputo, dans une salle comble, c’est tout à fait inacceptable. Piatti qui a prit l’un des pires tir de pénalité de la saison contre Minnesota, a mal choisi son moment pour être dans une mauvaise passe. Après son fulgurent mois d’août, il a de la difficulté à performer en septembre. Non seulement l’Impact ne peut pas se fier sur Piatti, mais le reste de l’attaque ne provoque pas d’opportunités, avec seulement deux buts dans leur quatre dernières parties.

Les adversaires

L’Impact a six points de retard sur le New York Red Bulls avec autant de matchs et huit points de retard sur le Crew de Columbus, mais avec deux matchs en main. La grosse diférence? Montréal doit affronter deux fois Toronto dans leur six dernières parties, une fois Atlanta, une fois le New York City FC, une fois le New England Revolution et une fois Colorado. À l’exception de Colorado et peut-être des Revs, se sont tous des grosses équipes, qui sont déjà en mode série éliminatoire. Dans ces matchs, seulement deux sont à domicile… De leur côté, le Crew affrontera les deux formations new-yorkaise, le fragile DC United et Orlando City. À moins d’un effondrement surprenant, on devrait voir la formation de l’Ohio en série, donc qui peut tomber? Le New York Red Bulls? Les Bulls, eux, affronteront deux fois le DC United, une fois Columbus, une fois Toronto, une fois Vancouver et finalement une fois Atlanta. C’est bien comme calendrier surtout en le comparant à celui de l’IMFC. De plus, comme si le désavantage du calendrier n’était pas assez, l’Impact est même désavantagé sur papier, car il est la seule formation parmi les sept premières de l’Est qui n’a pas trois joueurs désignés, imaginez si Piatti et Dzemaili étaient accompagnés d’un autre canon. Ensuite, les gros contrats qui ne sont pas des joueurs désignés ont des saisons terribles, que se soit Matteo Mancosu qui gagne plus que Piatti, mais a moins de buts que Dzemaili qui est un milieu de terrain et qui est arrivé en mai, ou bien Dominic Oduro qui a marqué qu’un seul but, UN SEUL BUT de toute la saison, c’est plus que catastrophique! Ou même Marco Donadel qui s’est fait clouer au banc par Samuel Piette, bref le peu d’argent que l’IMFC possède, elle le dépense sur de joueurs ayant des saisons horribles.

Conclusion

L’Impact ne peut pas uniquement se fier à eux-mêmes pour faire les séries, ils vont aussi devoir prier pour des défaites de leurs rivaux. Si les hommes de Mauro Biello veulent encore espérer participer aux séries, ils se doivent de se réveiller et de ramasser les trois points dans la majorité de leurs matchs et espérer le réveil des vétérans et de Piatti et Dzemaili, sinon, c’est terminé pour cette saison. Mais à Montréal on ne fait jamais les choses de façon orthodoxe, donc poursuivez de croire en l’Impact, il n’est pas encore mort!

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Qui est à blâmer? - Surlebanc.ca

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Abonnez-vous à notre infolettre

* indicates required

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut