Blessures et le sport

« Tennis elbow » : l’épicondylite latérale du coude

Collaboration spéciale de l’étudiant thérapeute sportif Tristan Castonguay des cliniques sportives Kinatex Sports Physio de Rockland et Côte-Vertue à Montréal.

Cette semaine, abordons une blessure courante dans le monde du tennis amateur, soit l’épicondylite latérale du coude.

Comment la reconnaître?

Cette blessure devrait se caractériser par une douleur aigüe au niveau du coude du côté du pouce (côté latéral). La douleur se présente lors de l’extension des doigts (majoritairement le majeur), l’extension du poignet et la supination de la main (tourner la paume de la main vers le plafond). La douleur est aussi présente durant les activités de tous les jours, telles que vider le lave-vaisselle; particulièrement au moment d’agripper les assiettes avec la main. Au tennis, elle est très forte au coup droit, mais minime au revers.

Causes

De par son nom, épicondylite signifie inflammation de l’épicondyle. Cette inflammation est causée par une grande tension du tendon commun des muscles extenseurs du poignet et des doigts qui tirent sur l’os. Le tendon des muscles est aussi très souvent affecté et enflammé. La première cause de blessure est une répétition prolongée de la contraction excentrique (contraction musculaire pour décélérer le mouvement inverse). Cela peut causer des micro-déchirures dans le tendon; ce qui créera de l’inflammation et de la douleur. Comme les tendons ont moins de vaisseaux sanguins que les muscles, ils guérissent moins rapidement.

Comment diminuer le mal ?

Le port d’une attelle pour « tennis elbow » est un moyen rapide de diminuer la douleur, car elle vient appuyer sur le tendon lèsé pour créer un second point d’encrage sur lequel le muscle pourra tirer et ainsi éviter de tirer sur le même point douloureux. Attention : le port d’une attelle ne traite pas le problème et sans traitements, votre blessure ne partira pas. La glace, après l’effort ou lorsque la douleur vous empêche de fonctionner, va aussi diminuer le mal (sans traiter le problème), car la glace va pénétrer la peau et aller engourdir le mal. La glace devrait être portée pour au moins 20 minutes (lire mon prochain article pour savoir comment bien mettre de la glace).

Pourquoi les pros n’ont que très rarement ce problème?

Leur technique permet la constance et de majoritairement frapper la balle au centre de la raquette et ainsi diminuer l’impact sur le bras.

castonguay

Crédit image : Authority Remedies

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut