Autre

Des exemples paternels

Lorsque l’on est jeune, les pères ont souvent ceux qui apprennent les grandes leçons de la vie (comment faire du vélo, comment se raser, comment conduire, etc).  Ils nous montrent comment avoir la meilleure vie possible à l’aide de judicieux (ou de moins judicieux) conseils.  Nos paternels veulent nous transmettre leurs passions, celles qui les font vibrer.  Ils nous incitent à pratiquer un sport pour se défouler, s’amuser et y apprendre différentes valeurs qui nous servirons plus tard dans notre vie.

Voici quelques duos de père-fils qui ont œuvré dans le sport professionnel:

Tie Domi (père) et Max Domi (fils)

La ressemblance physique entre un père et un fils peut être flagrante.  C’est le cas pour ce duo mais la différence de talent entre le père et le fils est très évidente.  Tie, qui a joué 1020 matchs en carrière dans la ligue nationale de hockey (LNH) avec 3 équipes différentes de 1989 à 2006, totalise 245 points et 3515 minutes de pénalité en 17 campagnes.  Max, qui a 22 ans, a déjà récolté 90 points en 140 parties en 2 saisons avec les Coyotes de l’Arizona.  Par contre, la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre!  Il a passé 112 minutes au cachot depuis le début de sa jeune carrière.  Tout comme son père, il mesure aussi 5 pieds 10 pouces mais cette petite stature ne la pas empêcher de servir quelques leçons de boxe à des adversaires.  Parlez en à Ryan Kesler.

Gilles Villeneuve (père) et Jacques Villeneuve (fils) 

Au Québec, un des duos père-fils dans le monde du sport qui a le plus marqué la population est sans aucun doute celui des pilotes automobiles Gilles et Jacques Villeneuve.  Gilles a remporté 6 victoires lors de Grands Prix entre 1978 et 1981, dont son premier à Montréal sur le circuit qui portera son nom quelques années plus tard.  Malheureusement, il trouva la mort lors du Grand Prix de Zolder, en Belgique, en 1982.  Il n’avait que 32 ans.  Comme son défunt père, Jacques Villeneuve a eu sa part de succès en Formule 1, en remportant 11 Grands Prix dans un laps de temps exceptionnellement court de deux ans.  Les Villeneuve auront définitivement marqué l’histoire du sport québécois à jamais.

Gordie (père), Mark et Marty (fils) Howe

Combien d’athlètes professionnels peuvent se vanter d’avoir joué dans une ligue d’importance avec leur fils?  Très peu.  Combien ont joué avec leurs deux fils?  Vraiment très peu.  Mr.Hockey, Gordie Howe a connu une extraordinaire carrière de 26 saisons dans la LNH, récoltant 1850 points en 1767 rencontres.  Il avait pris sa retraite de la LNH en 1971 mais il a fait un retour en 1980 pour une raison: Jouer une saison avec ses fils Mark et Marty.  Les Howe ont joué ensemble durant cette saison, la dernière du père et la première de Marty.  Même si Mark a connu une belle carrière de hockeyeur et que Marty n’a pris part qu’à 197 parties dans la ligue, les élèves n’auront jamais rattrapé le maître.

En ce 18 juin 2017, je souhaite une merveilleuse fête à tous les pères de la Terre.  Merci de continuer de nous inspirer, de nous aimer et de nous transmettre vos valeurs.

Crédit photo: Pinterest

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut