Blessures et le sport

Comment se préparer avant un match (sommeil, hydratation et nutrition)

Collaboration spéciale de l’étudiant thérapeute sportif Tristan Castonguay des cliniques sportives Kinatex Sports Physio de Rockland et Côte-Vertue à Montréal.

3 jours avant le match

C’est important d’augmenter les heures de sommeil pour s’assurer d’avoir une bonne récupération.

2 jours avant le match

Commencer à augmenter son taux d’hydratation graduellement jusqu’au jour de match. On diminue ainsi les chances de crampes liées à la déshydratation. Quelle quantité faut-il en boire ? Autant qu’il en est nécessaire pour que l’urine soit transparente.

Le jour avant le match

On contrôle ce qu’on peut contrôler. On fait attention à tout ce qu’on boit, mange et fait. Vous continuez aussi votre hydratation. Attention aux sucres ! L’ingestion de sucres une journée avant la compétition ne sera pas bénéfique vu que les demandes en énergies du corps ne seront pas assez élevées pour vider vos réserves de sucre et elles vont se transformer en gras. Certains joueurs sont aussi amateurs de méditation et/ou visualisation la veille du jour de match.

Jour de match

L’hydratation et la nutrition sont vos priorités numéro un ! Pour l’alimentation, optez pour des mets faits maison ayant une bonne teneur en glucides, comme les pâtes. Mangez 2 heures avant l’effort physique et limitez la quantité de viande que vous ingérez. La viande demande beaucoup de travail de digestion et prend beaucoup de temps. Vous ne voulez donc pas que votre corps doive envoyer du sang pour digérer votre souper plutôt que de tout envoyer à vos muscles.

Mets salés et congelés, c’est NON ! Teneur beaucoup trop élevée en sel, ce qui augmente l’absorption d’eau, mais qui va faire sur-travailler vos reins et donc vous allez vous déshydrater plus facilement. Et pourquoi manger des pâtes? En consommant des pâtes, vous augmentez vos réserves de sucres pour le match.

Pendant le match

Ne consommez pas beaucoup de sucres directement avant le match en pensant que ça va vous donner de l’énergie, puisque cela aura l’effet inverse : vous allez stimuler votre insuline qui va vous endormir (grosso-modo). Si vous avez des boissons sportives avec sucres et électrolytes, vous devriez les boire à petites gorgées et seulement lorsque vous sentez beaucoup la fatigue musculaire.

Bonne préparation !

Crédit image : Behance.net

castonguay

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut