Coupe des Confédérations

(2/8) Coupe des confédérations : l’Allemagne

La sélection allemande débutera la compétition à titre de champion de la dernière Coupe du monde, qui avait lieu au Brésil en 2014, et fera figure de favorite.

Il s’agit du second d’une série de huit articles présentant les équipes en présence à la Coupe des Confédérations qui aura lieu du 17 juin au 2 juillet prochain en Russie. Les champions en titre de chaque compétition continentale de même que le pays hôte de la compétition (Russie) et le champion du monde en titre (Allemagne) s’affronteront lors de l’évènement.

L’Allemagne débutera la compétition à titre de champion de la dernière Coupe du monde, qui avait lieu au Brésil en 2014. L’équipe fait donc figure de favorite… ou plutôt faisait : son sélectionneur, Joachim Löw, a annoncé avoir pris la décision d’aligner son équipe B plutôt que la sélection qui devrait être présente lors du Mondial 2018 en Russie.

Plusieurs sceptiques ne comprennent pas la stratégie de Löw qui est pourtant simple : donner une expérience internationale au plus haut niveau aux jeunes pousses de l’équipe afin de les préparer pour la Coupe du monde, qui se veut le réel objectif de la sélection allemande. Cette expérience sera faite contre les champions des différents continents et permettra à ces mêmes jeunes de s’adapter à la pression reliée à ce type de compétition.

L’unique différence (et avantage) qu’a Löw sur ses opposants concerne la force que représente son équipe B. Avec des joueurs tels que Bernd Leno (Gardien – Bayer Leverkusen), Joshua Kimmich (Défenseur – Bayern Munich), Emre Can (Milieu – Liverpool), Julian Draxler (Milieu – PSG), Leroy Sané (Milieu – Manchester City), Timo Werner (Attaquant – Red Bull Leipzig) et compagnie, la Die Mannschaft reste une puissance et l’une des équipes imposantes de cette compétition malgré qu’elle n’envoie que ses seconds violons. Ce n’est pas tous les pays qui présenteraient une formation aussi reluisante de talent si leur sélectionneur respectif décidait d’envoyer leur équipe B !

Le principal rival de l’Allemagne en phase de poule sera indéniablement le Chili, double champion sud-américain. L’avantage international pourrait profiter à la Roja, qui amèneront en Russie leur formation complète, mais leur manque de résultat en phase de poule pourrait profiter aux Allemands. En effet, le Chili, bien qu’imbattable ces dernières années en éliminations directes, semble éprouver des ennuis en première partie de tournoi. Pour ce qui est de l’Australie et le Cameroun, ils ne devraient jouer que des rôles de figurants face à l’Allemagne. Toutefois, qui sait ? Les compétitions internationales réservent toujours leur lot de surprises et le Cameroun l’a prouvé lors de la Coupe d’Afrique 2017.

Les prédictions

Je n’ai pas le choix d’y aller avec la logique et de prédire le premier rang du groupe B aux Allemands. Leur formation B est presque aussi performante que la principale équipe de Joachim Löw et devrait donc aisément vaincre le Cameroun, l’Australie, en plus de s’imposer face à des Chiliens tenaces. Une présence en finale est donc de mise, ce qui, selon moi, ne leur assure pas le trophée convoité. En effet, je crois que le manque d’expérience viendra à bout des Allemands. Une seconde place pour eux.

Objectif réaliste : Champion de la compétition

Prédiction personnelle : Finaliste

Prochaine équipe : Australie

Crédit image : Alex Grimm

 

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Surlebanc.ca, un média sportif hors du commun. Notre but : parler d'actualité, de conflits sociaux et d'enjeux culturels et même politiques que nous offre le sport!

Facebook

Copyright © 2015 Flex Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

Retour en haut